vendredi 10 mai 2013

Lettre d'Octave Uzanne au Directeur (?) du Cri de Paris. 25 novembre 1902.


Un exemple de couverture du Cri de Paris (20 juin 1897)
illustrée par Félix Valloton


Lettre d'Octave Uzanne au Directeur (?) du Cri de Paris. (*)

Paris, ce 25 novembre 1902 [17, Quai Voltaire].


Coll. B. H.-R.
Je figurerai, Monsieur, d'autant plus volontiers dans la liste des collaborateurs du Cri de Paris, que je fus, tout au début, un des plus assidus pourvoyeur de notes de ce journal, du temps de St Cère et peu après - environ seize mois.
Seuls, certains procédés des Natanson (**) me firent abandonner la rédaction, mais j'y reviendrai "effectivement" bien volontiers, surtout si la collaboration est payée comme elle me le fut naguère et si le service du journal peut m'être fait également, afin que je reprenne l'air de la maison et que je puisse vous fournir des chroniquettes et notes de subtil intérêt et d'une rigoureuse exactitude. J'en sais de premier crû.


Coll. B. H-R.
Vous voudrez bien, Monsieur, m'informer des honoraires que vous pouvez donner et me dire si je puis espérer être de nouveau inscrit au service du "Cri". (***)
Agréez, monsieur, mes sentiments distingués.


Octave Uzanne




(*) papier à en-tête imprimée à l'adresse du quai Voltaire avec la vignette Daphnée d'après Félicien Rops imprimée en bleu-vert. Le Cri de Paris fondé en 1897 parait toutes les semaines, le dimanche, sur 16 pages en petit format (21,5 x 31). Le premier numéro paraît le 31 janvier 1897 sans aucun nom avec pour seule adresse celle de la Revue Blanche, le 1 rue Laffitte. A partir du 4 avril, deux noms figurent sur la couverture : Alexandre Natanson directeur et Jacques St-Cère rédacteur en chef. Les articles - au contenu souvent censuré - reprennent essentiellement les potins, anecdotes et autres propos de salon de la vie parisienne, ainsi que l'actualité des théâtres et des boulevards. La couverture est entièrement illustrée en noir et blanc (on y remarque notamment dès ses débuts la collaboration de Félix Valloton). Les articles, au contenu souvent censuré, reprennent essentiellement les potins, anecdotes et autres propos de salon de la vie parisienne, ainsi que l'actualité des théâtres et des boulevards.

(**) de quels procédés s'agit-il ?

(***) nous n'avons pu, pour le moment, nous procurer les premiers numéros du Cri de Paris, ni même ceux de l'année 1902 et 1903 pour savoir quelle fût la collaboration d'Octave Uzanne au Cri de Paris des premières années (1897-1898) et si une nouvelle collaboration a pu se mettre en place en 1903 ?

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...