samedi 18 mai 2013

Avis aux Bibliophiles indépendants Souscripteurs des Contes Blancs de Jules Lemaître illustrés de 72 aquarelles de Blanche Odin (1900)


Page spécimen aquarellée à la main d'après le modèle des aquarelles de Blanche Odin

Voici le texte d'un avis aux Bibliophiles indépendants publié par Octave Uzanne et diffusé à l'occasion de la sortie des Contes Blancs de Jules Lemaître illustrés par Blanche Odin. Nous reparlerons bientôt de cet ouvrage aujourd'hui oublié et négligé, et des bibliophiles, et des bibliographes, à moins qu'une somptueuse reliure ne vienne en relever la saveur aux plus superficiels.


AVIS
AUX BIBLIOPHILES INDÉPENDANTS
SOUSCRIPTEURS



Prospectus
Ces Contes Blancs de Jules Lemaître au nombre de trois sont intitulés : La Cloche, la Chapelle blanche et Mariage blanc. Ce sont trois exquises et tendres petites nouvelles qui valent par leur grâce ingénue, par la douce pitié qui s'en dégage et par la saveur de style délicieusement simplifié qu'y employa le maître écrivain. Pour illustrer ces trois contes pleins de candeur, il fallait un talent naturel, instinctif éclos dans le recueillement, mûri par l'observation directe, un talent délicat et fleuri de jeune femme n'exprimant rien du chiqué des écoles, mais tirant tout son charme de l'étude consciencieuse de la nature. - Mlle Blanche Odin, une jeune artiste qui développa ses qualités innées de dessin dans les solitudes de la campagne, semblait désignée mieux que personne pour décorer page à page ces jolis contes de Jules Lemaître, pour interpréter et même paraphraser ces textes d'essentielle poésie.


Prospectus
Les soixante-douze aquarelles qu'elle composa pour cette oeuvre ont une variété, une ingéniosité d'invention et de groupement, une séduction ornementale, une constante floraison qui émerveille et surprend par sa simplicité, et l'abondance de la documentation et des mérites qu'elles révèlent, tant dans le serré du dessin que dans l'incomparable richesse de la collaboration, tour à tour rigoureuse, transparente, légère, d'une harmonie toujours savante et rare.


Prospectus (page spécimen en noir)
C'est l'art d'une Madeleine Lemaire moins troublante par le savoir-faire et qui aurait appliqué son génie dans l'expression de la flore à l'exclusive décoration livresque.
Ce livre sera à coup sûr sans précédent. Imprimé sur magnifique petit in-folio japon filigrané au Lys, et avec barbes sur tout l'entour de la feuille, - même papier que celui des Rassemblements, - il a été tiré typographiquement sur la gravure d'un trait léger limitant l'aquarelle en un ton neutre pour aider à l'aquarellage à la main, Exemplaire par Exemplaire.


Bulletin de souscription
Le texte italique a été imprimé en noir, en second tirage, repéré dans les cadres. Il fait corps avec les aquarelles, s'y baigne et s'y colore par place, s'adaptant à une division ingénieuse où les lettrines décoratives apparaissent à chaque page. Ce sera, pensons-nous, le plus beau livre de cette série des Bibliophiles indépendants dont les Rassemblements, le Voyage autour de Sa Chambre, la Leçon bien apprise et la Porte des Rêves forment déjà un ensemble de successifs succès dont les ventes d'ouvrages d'amateur à l'hôtel des Commissaires-Priseurs, nous apportent parfois les échos.
Nous avons établi cette publication à un prix relativement peu élevé afin qu'elle soit souscrite sans délai : 75 exemplaires pourront être livrés aux 75 premiers Souscripteurs, du 15 au 20 mai. Les Exemplaires suivants seront prêts par séries de 50 et 75 du 5 au 20 juin ; la lenteur du délicat aquarellage à la main, qui est fait par des artistes spéciaux, ne nous permet pas de faire une livraison d'ensemble.


[OCTAVE UZANNE]


Le prospectus donne encore le prix de souscription des exemplaires (200 exemplaires tirés avant destruction des planches) : 80 francs. Un exemplaire unique avec toutes les aquarelles originales et le texte à la main. Prix : 1.400 francs. Le bulletin de souscription indique que le souscripteur peut préciser s'il souhaite conserver son droit à un numéro déterminé figurant sur les exemplaires (des précédentes publications) et si le nom du souscripteur doit être imprimé sur le faux-titre avec le numérotage de l'exemplaire.

Le prospectus, le bulletin de souscription (resté vierge) et un spécimen d'une page imprimée (en noir et aquarellée) que nous avons pu consulter se trouvent reliés, à la fin d'un exemplaire de ce livre, à l'époque par (H.) Noulhac, relieur apprécié par Octave Uzanne.  Cet exemplaire porte le numéro 183, sans nom de souscripteur.

Bertrand Hugonnard-Roche

Reliure signée Noulhac, 1900

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...