lundi 27 mai 2013

Joseph Uzanne aux enchères : Une lettre autographe de Jehan Rictus (13 novembre 1903).



Sera vendu aux enchères publiques dans les prochains jours :

Vente aux enchères du mardi 18 juin 2013
Maison de vente Henri Godts
Hôtel de ventes "Horta"
Bruxelles - Belgique

Lot 383 : Jointe à un exemplaire de La Française du Siècle par Octave Uzanne, une lettre autographe de Jehan Rictus adressée à Joseph Uzanne. Voici la transcription intégrale du texte :

Photographie H. Godts,
Bruxelles, juin 2013
13 9bre [novembre] 1903

Mon cher Uzanne (1),
Lors de notre dernière rencontre chez Monsieur Mariani, Madame Coullet, la mère de la jeune poétesse (2) prodige me demandant mon volume je lui pris son adresse. Sauf erreur de ma part : je crois qu'elle m'indiqua le n°61 rue de Bretagne.
Rentré, j'ai envoyé mon volume à cette adresse et voilà qu'il me revient avec la mention - Inconnu -
De deux choses l'une : ou je me suis trompé en écrivant l'adresse qu'elle m'a donné ou elle a quitté ce domicile, est repartie en province et les hôteliers n'ont pas voulu se charger de lui faire parvenir le paquet.
Vous seriez fort aimable de m'envoyer, d'un mot son adresse parisienne et si elle a regagné la province de m'envoyer son adresse provinciale. Je veux absolument tenir la promesse que je lui ai faite du don de mon bouquin.
J'ai lu le volume de sa fillette. C'est de plus en plus, confondant. Et je vais vous taper encore de quelques bouteilles de vin if you please ? Ces temps ci au Quartier Latin j'ai refait un peu de cabaret et j'en ai pas mal bu (du vin) pour me donner de la voix. Je n'en ai plus en voilà.
Permettez moi de compter sur vous pour l'adresse.
Bien cordialement à vous,


Jehan Rictus
50. R[ue]. Lepic
Paris



(1) Joseph Uzanne (1850-1937), frère d'Octave Uzanne, directeur des Figures Contemporaines (Album Mariani) et frère d'Octave Uzanne. Fournisseur de vin Mariani pour une bonne part de la jet set parisienne de l'époque.
(2) Antonine Coullet (1892-1983), née à La Roche-sur-Yon. Elle a été découverte par François Coppée, disant d'elle qu'elle faisait des vers tout naturellement, sans s'en douter, comme un églantier donne des fleurs. Elle est aujourd'hui totalement oubliée. Elle a 11 ans en 1913, époque de ce courrier. Elle a commencé à publier l'année précédente alors qu'elle avait tout juste 10 ans ses "Poésies d'une enfant". Elle est décédée en 1983 à l'âge de 91 ans.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...