samedi 24 novembre 2012

Envoi autographe d'Octave Uzanne à Julien Stirling sur un exemplaire de la Française du Siècle (25 février 1899).


Envoi autographe d'Octave Uzanne à Julien Stirling
daté du 25 février 1899
sur un exemplaire de la Française du Siècle (*).
(achevé d'imprimer le 4 novembre 1885).


"à M. Julien Stirling,
ce volume de la Française du siècle que j'estime,
à la distance de douze années, comme l'un des meilleurs et de plus parfaits, au point de vue d'art
bibliophilique, de cette série d'ouvrages de luxe
successivement publiés chez l'éditeur Quantin
de 1882 à 1895.

Octave Uzanne
25. II 99."


(*) La Française du Siècle. Modes - Moeurs - Usages par Octave Uzanne. Illustrations à l'aquarelle de Albert Lynch gravées à l'eau-forte en couleurs par Eugène Gaujean. 1 volume grand in-8 de XVI-273-(3) pages, frontispice et 9 eaux-fortes en couleurs hors-texte, bandeaux et lettrines en couleurs ou camaïeu. Tirage sur beau papier vélin des Vosges.

Ce volume est passé dans trois générations de Stirling. Offert par Uzanne à Julien Stirling en 1899, il passa ensuite dans les mains de son fils André, puis en 1945, dans les mains de Jacqueline Stirling à l'occasion de ses vingt et un ans, avec un envoi autographe d'André Stirling : "Pour ma fille Jacqueline, à l'occasion de ses vingt et un ans, et en souvenir de son grand père. [signé] André Stirling [daté] Ier mai 1945." Le volume, resté broché, en excellent état, porte également l'ex libris d'Octave Uzanne Bibliophilosophe (dessiné par Guérin et gravé par Frédéric Massé) ; ex libris probablement ajouté postérieurement par l'un ou l'autre des membres de la famille Stirling.

Julien Stirling fut connut pour être un éminent Hugolâtre. Voir à son sujet Un Hugolâtre [Julien Stirling], Le Carnet, XVI (1903) p. 413 et suiv. Il est décédé en 1919. Il écrivait sous le pseudonyme de Georges Colas dans diverses publications littéraires et scientifiques.
André Stirling, son fils, s'essaya à la poésie (Les Extases, Poèmes, 1908) et publia divers ouvrages de littérature et d'érudition.

Nous ne savons rien des liens qui ont pu unir Octave Uzanne avec Julien Stirling à la fin du XIXe siècle.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...