dimanche 18 novembre 2012

Le Miroir du Monde (1888) d'Octave Uzanne traduit en anglais dès 1889 : The Mirror of the World.


Page de titre de l'édition anglaise
Londres, John C. Nimmo, 1889


Nous avons vu dans les derniers articles quelques exemplaires remarquables du Miroir du Monde publié par Octave Uzanne à la fin de l'année 1887 (portant la date de 1888). Nous vous invitons à lire ou relire ces articles. Restons encore quelques moments en compagnie de cet ouvrage pour signaler la parution d'une traduction en anglais de ce titre et ce dès l'année 1889. Publié sous le titre The Mirror of the World by Octave Uzanne author of "The Fan," "Sunshade," etc, with one hundred and sixty illustrations by Paul Avril. London, John C. Nimmo, 14 King William Street, Strand, 1889. Il n'y a pas d'achevé d'imprimer donnant la date exacte d'impression de ce volume. Il sort des presses de The Ballantyne Press (Ballantyne & Hanson, Edinburgh & London). Il a été tiré de ce volume un certain nombre d'exemplaires ordinaires sur papier vélin et "only one hundred copies oh this large paper edition printed throughout on fine Japanese paper" Chaque exemplaire numéroté à la plume. Ces exemplaires en grand papier mesurent 21 x 22 cm (marges les plus grandes du papier non rogné). Un cartonnage bradel toilé bleu a été fait par l'éditeur pour ces papiers de luxe. Le dos est orné du titre doré en long avec motifs décoratifs en noir et on lit en lettres dorées au bas du premier plat "Large Japanese Paper Edition.". Il existe par ailleurs aussi un cartonnage éditeur pleine toile pour les exemplaires ordinaires, aux marges plus réduites (toile de couleurs lie de vin avec décor sur le premier plat).
En ce qui concerne l'impression du texte et des illustrations, une comparaison minutieuse page à page de l'édition française (sortie des presses d'A. Quantin) et de cette édition anglaise montre à l'évidence que les illustrations sont strictement identiques. Identiques jusque dans les couleurs d'impressions qui diffèrent d'une page à l'autre. Seules les pages de faux-titre illustrées en couleurs pour chaque chapitre ont été modifiées pour que le titre initialement gravé en français apparaisse ici en anglais. Les héliogravures ou chromotypographies (procédé Gillot) ont dû être retouchées. Les illustrations à chaque page ont-elles été imprimées, avant le texte, chez A. Quantin, à Paris, c'est fort probable. La maison anglaise n'aura eu alors qu'à imprimer le texte dans les espaces réservés. On remarque que dans la version anglaise l'Appendice correctif, Uzanne avait placé à la fin du volume pour palier et s'excuser de quelques fautes grossières survenues à l'impression, disparaît. La Table des chapitres qui se trouve à la fin dans la version française est au début dans la version anglaise. 

Autre interrogation, et non des moindres : qui a traduit ce texte en anglais ? Octave Uzanne n'avait pas pour habitude de traduire lui-même ses textes. Cette tâche était généralement confiée à des femmes de lettres anglaises ou américaines. Il n'y a aucun nom indiqué nulle part en qui concerne un traducteur ou une traductrice. Nous n'avons trouvé cette information dans aucune documentation.

Nous donnons ci-dessous la reproduction de quelques feuillets illustrés modifiés pour la version anglaise. Nous aurons bientôt l'occasion de parler d'autres éditions anglaises des ouvrages d'Octave Uzanne. Son réseau de connaissances outre Manche et outre Atlantique devait lui permettre d'obtenir des tirages assurés pour ses livres presque aussitôt l'édition française imprimée. Ainsi la plupart de ses ouvrages ont ils connus un succès à l'étranger, en Angleterre, en Amérique du nord (NY) et même en Allemagne. Nous y reviendrons donc.



Edition française



Edition anglaise



Edition française



Edition anglaise



Edition française



Edition anglaise



Edition française



Edition anglaise


Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...