mercredi 25 septembre 2013

« à Monsieur Godinat économe de la maison de retraite de Jouarre Octave Uzanne. Ce 7 XI 23 en souvenir de son aimable accueil » (7 novembre 1923)



« à Monsieur Godinat
économe
de la maison de retraite
de Jouarre
Octave Uzanne
Ce 7 XI 23
en souvenir de son
aimable accueil »

Coll. Bertrand Hugonnard-Roche, Septembre 2013


Cet envoi autographe d'Octave Uzanne conserve presque tout son mystère ! Uzanne offre un exemplaire de la Nouvelle Bibliopolis, parut à la fin de l'année 1896 (9 novembre 1896 pour l'achevé d'imprimer), à Monsieur Godinat, économe de la maison de retraite de Jouarre. Pourquoi ? En souvenir de son aimable accueil. Quand ? Quelques temps avant le 7 novembre 1923.
Qui était ce Monsieur Godinat ? Nous avons trouvé un A. Godinat, attaché à la ville de Jouarre, remarqué pour avoir dessiné en 1921 les armoiries de ce bourg de Seine-et-Marne. M. A. Godinat a donné plusieurs articles sur cette cité et l'histoire locale (Jouarre, bourg féodal notamment). Il est désigné comme économe de l'Hospice de Jouarre en 1916 (Bulletin de la Société littéraire et historique de la Brie).
Jouarre se situe à environ 80 kms à l'Est du centre de Paris, à une vingtaine de kms à l'Est de Meaux.
En 1923 Octave Uzanne est âgé de 72 ans. Il réside à St-Cloud. Le souvenir de l'aimable accueil de la maison de retraite de la ville de Jouarre s'est perdu avec le temps. Nous ne pouvons faire pour le moment que des suppositions.
Uzanne offre à M. Godinat un livre vieux de plus de 20 ans ! (sans doute lui en restait-il des exemplaires ??). Le volume est simplement habillé d'une reliure demi-toile des plus simples. La reliure semble dater de l'époque de l'édition, soit vers 1897-1898. Pourquoi Uzanne précise-t-il dans son envoi "Econome de la maison de retraite de Jouarre" si le volume lui a été remis en mains propres ? Le volume a donc possiblement été remis à quelqu'un d'autre de la maison de retraite à l'attention de M. Godinat. S'agissait-t-il d'un séjour d'Octave Uzanne à l'hospice ? Une simple visite des lieux en compagnie d'un érudit local ? Uzanne malade ? Uzanne ayant besoin de repos au calme ? Nous ne savons pas.
De l'année 1923 dans l'agenda d'Octave Uzanne, nous ne savons que peu de choses. Nous savons cependant qu'il suit une cure à la station thermale de La Roche Posay (Vienne) au mois de juin (attesté par plusieurs lettres adressées à son frère Joseph).
Il ne nous reste plus qu'à poursuivre les recherches en direction de cet hospice de Jouarre pour éventuellement retrouver sa trace dans les archives.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...