jeudi 19 septembre 2013

Les quatre Ex Libris d'Octave Uzanne de 1872 à 1918



Ex Libris manuscrit d'Octave Uzanne (1872)
Octave Uzanne est âgé d'à peine 21 ans et n'a pas encore débuté
sa carrière dans les lettres.


L'histoire des Ex Libris d'Octave Uzanne est, comme toute histoire d'Ex Libris, une histoire difficile à conter et l'objet de zones d'ombres qu'il nous restera à éclaircir prochainement.

En 1872 Octave Uzanne à 21 ans. On trouve son premier Ex Libris collé dans un ouvrage imprimé en 1869 à Auxerre (Commentaires de Loriot, Auxerre, chez Gallot). Ce premier Ex Libris mesure 80 x 80 mm et est imprimé sur papier vélin fin légèrement jaune. Il s'agit d'une composition assez simple, au trait, du mélange des lettres composant son nom et son prénom. On distingue en bordure de cet Ex Libris des pointillés servant à faciliter la découpe. Il s'agit donc vraisemblablement d'un premier Ex Libris artisanal conçu et réalisé par le jeune Octave Uzanne lui-même. Plus tard, vers 1896, il oubliera d'ailleurs de mentionner cet Ex Libris comme sa première marque.

La première véritable marque d'appartenance et considérée comme tel par Uzanne, est en réalité son second Ex Libris, dessiné et gravé à l'eau-forte par Aglaüs Bouvenne en 1882. Nettement influencé par le japonisme ambiant à la mode et la parution de l'Eventail chez Albert Quantin la même année. Cet Ex Libris mesure 85 x 70 mm. Nous en connaissons à ce jour trois tirages différents : en bistre, en sanguine et en bleu-vert.

Vers 1896 (peut-être un peu avant), Octave Uzanne choisit de se faire faire une nouvelle marque d'appartenance en empruntant un dessin du début du XIXe siècle (1808) à un certain Guérin et en le faisant interprété et gravé à l'eau-forte par Frédéric Massé (graveur qui travailla souvent avec lui pour la réalisation de ses plus beaux livres). Cet Ex Libris mesure 100 x 80 mm (cuvette). Les exemplaires que nous connaissons sont tous imprimés sur papier du Japon. Cet Ex Libris correspond à la période "Octave Uzanne Bibliophilosophe", c'est à dire aux années 1896-1897 (époque de la parution du Dictionnaire Bibliophilosophique). Dans la Nouvelle Bibliopolis publiée en novembre 1896, Uzanne indique, en faisant reproduire cet Ex Libris, qu'il s'agit de son second Ex Libris.

On peut lire dans la Nouvelle Bibliopolis au chapitre intitulé Les Ex Libris Modernes : "Aglaüs Bouvenne a encore japonaisement composé à mon intention, en 1882, un Ex-Libris, dont je livre volontiers la reproduction au public, bien que je ne puisse me résoudre à la considérer comme une marque définitive, que je rêve plus complète, plus expressive, plus lapidaire ; disons le mot. Ici le hasard de la gravure a voulu que le nom d'Octave soit si singulièrement coupé, que sur la ligne du bas de l'entourage on lit : Ave Uzanne, ce qui indiquerait que je me donne un coup de chapeau d'une complaisance rare et d'un absolu ridicule. On trouvera d'ailleurs au verso du faux-titre de ce chapitre sur les marques de possession, un second Ex-Libris d'après Guérin, élève de David, qui ne saurait davantage me complaire entièrement. Est-il un Bibliophile qui puisse se dire satisfait de son Ex-Libris ? - La formule et l'expression d'art d'une telle marque de possession sont bien difficiles à résumer."

Enfin, on trouve une petite vignette ovale, imprimée en relief, en or et brun, avec les initiales OU au centre. Cette vignette Ex Libris imite un cachet de cire estampé au chiffre du possesseur. Nous la trouvons apposée sur la page de titre d'un ouvrage imprimé en 1918. Sans doute a-t-elle servi quelques temps avant déjà.

A notre connaissance, et dans l'état actuel de nos découvertes, il n'existe pas d'autres marques d'appartenance d'Octave Uzanne.

Nous donnons ci-dessus, la signature Ex Libris du jeune Octave Uzanne âgé d'à peine 21 ans en 1872. Il la répète deux fois sur le même ouvrage, sur la couverture conservée et sur la page de titre.

Bertrand Hugonnard-Roche




PREMIER EX LIBRIS D'OCTAVE UZANNE (1872)

Ex Libris dessiné très probablement par Octave Uzanne lui-même.
Présent sur un livre portant son ex libris manuscrit et la date de 1872.
Ce sont les lettres de son prénom et de son nom enchevêtrées.



SECOND EX LIBRIS D'OCTAVE UZANNE (1882)

Ex Libris gravé à l'eau-forte par Aglaüs Bouvenne et daté 1882.
Cet ex libris a été imprimé en au moins trois tons différents (sanguine, bistre et bleu-vert)
Ce sont les lettres de son nom enchevêtrées avec le O d'Octave formé par un miroir.



TROISIÈME EX LIBRIS D'OCTAVE UZANNE (1896)

Ex Libris à l'eau-forte par Frédéric Massé d'après un dessin de Guérin (1808)
Avec la devise Mecum Habita et "Si l'amour ne vient qui le turlupine, l'art rampe ici-bas, se traîne et clopine."
Ex Museo Octave Uzanne Bibliophilosophe [vers 1896]



QUATRIÈME EX LIBRIS D'OCTAVE UZANNE (1918)

Ex Libris monogramme d'Octave Uzanne, imprimé or et couleurs et en relief.
Initiales OU pour Octave Uzanne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...