vendredi 2 août 2013

« Je pressens que la chaleur va revenir graduellement offensive et odieuse ici » (1er août 1919)



Cette carte postale estivale est adressée à son frère Joseph. Elle est conservée dans les archives du département de l'Yonne à Auxerre (Fonds Y. Christ déjà cité).

[Carte postale du Traité de Paix, signé à Versailles le 28 juin 1919] Vendredi = ce 1er août [1919].

Mon vieux chéri,

Je reviens de Versailles – Partout foule intense. Je pressens que la chaleur va revenir graduellement offensive et odieuse ici. Je me décide donc à quitter Paris le mardi 12 courant pour Auxerre – je passerai dans la haute Yonne probablement les fêtes assomptionnelles, puis, vers le 18 ou 19, j’arriverai à St Honoré où je retiendrai ma chambre à l’avance. Si vous pouvez venir une après midi à St Cloud voulez vous que ce soit le mardi 5 ou le samedi 9. Je serai sans doute occupé le 10 et le 11 et je partirai le 12 au matin – Mes amitiés à Lisette et à sa mère. Bien affectueusement ton Octave. Réponse svp pour le jour qui vous conviendra.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...