vendredi 23 août 2013

"à Philippe Gille sans espoir de le convaincre mais avec la conviction d'espérer une fanfare Figaresque. Son ami Octave Uzanne" (1890)



"à Philippe Gille
sans espoir de le convaincre
mais avec la conviction d'espérer
une fanfare Figaresque.
Son ami
Octave Uzanne"

Collection Bertrand Hugonnard-Roche


Envoi autographe d'Octave Uzanne au journaliste Philippe Gille sur un exemplaire resté broché du Paroissien du Célibataire (1890).
Philippe Gille (1831-1901) était un journaliste de la génération de Francisque Sarcey. Il tenait une chronique littéraire au Figaro sous le titre « Bataille littéraire ». Il épousa la fille du compositeur Victor Massé. Leur fils Victor Gille (1884-1964), à qui Franz Liszt aurait donné sa première leçon de piano à l’âge de deux ans, fut élève de Louis Diémer au Conservatoire et plus tard un interprète reconnu de Chopin. Philippe Gille fut élu en 1899 à l’Académie des beaux-arts (Section VI : Membres libres Fauteuil 8). (Source : Wikipedia)

Octave Uzanne, s'exprimant ici sans détour, espérait de ce "service de presse" amical, un retour élogieux dans les colonnes du Figaro.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...