jeudi 24 janvier 2013

Octave Uzanne a décidé depuis quelques temps de mener une nouvelle vie : « Ah ! la folie d’avoir accumulé, de m’être plu aux bibelots, aux appartements onéreux, je l’expie, car je sens si bien que moins l’on a, mieux on est. (...) » (6 avril 1908).

Extrait d'une lettre d'Octave Uzanne à son frère Joseph - lundi matin 6 avril 1908 - St Raphaël (*) :

« Ah ! la folie d’avoir accumulé, de m’être plu aux bibelots, aux appartements onéreux, je l’expie, car je sens si bien que moins l’on a, mieux on est. Comme je serais à mon aise, si j’avais été moins bête de toute manière avec logis excessifs, femmes arrosées plutôt largement de pensions, frais de toutes sortes, tout cela pour avoir été, pour m’être, condamné à la vie recluse, aux travaux forcés, à la neurasthénie qui me tient encore un peu – regrets superflus, yeux trop tard ouverts à la vérité – enfin, espérons que je saurai vivre plus sainement les derniers jours qui me sont encore dévolus – je ferai tout pour cela. »


Octave Uzanne va sur sa 57e année au printemps 1908. Il a décidé depuis quelques temps déjà de mener une nouvelle vie, plus compatible avec sa santé et son esprit d'indépendance. Tout se dévoile au fil des centaines de lettres qu'il a adressé à son frère durant cette période. Nous nous proposons de publier dans les colonnes de ce blog quelques extraits significatifs au fil de nos découvertes.

Cette correspondance inédite entre les deux frères Uzanne sera publiée prochainement par nos soins, d'une manière ou d'une autre.

Bertrand Hugonnard-Roche

(*) Archives de l'Yonne, fonds 1 J 780, legs Y. Christ, Correspondance active d'Octave Uzanne avec Joseph son frère (et à divers).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...