lundi 28 janvier 2013

« je déteste cet esprit des directeurs de journaux parisiens, qui sont ou des fripouilles, ou des gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent si ce n’est de ne pas s’engager. » (15 décembre 1908)

Octave Uzanne
Le mardi 15 décembre 1908, alors en hivernage à l'hôtel Beau Rivage à St-Raphaël (Var), Octave Uzanne écrit à son frère Joseph :

« Tu as du voir Henry Simond (*), pauvre petit être superficiel, sans consistance ni décision, il t’a donné quelques paroles aimables, mais rien de ferme, de net, de précis – je déteste cet esprit des directeurs de journaux parisiens, qui sont ou des fripouilles, ou des gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent si ce n’est de ne pas s’engager. » (**)

(*) Henry Simond était le directeur de l'Echo de Paris dans lequel Octave Uzanne publia de nombreux articles entre 1897 et 1900. Il fut également le créateur de l’Epoque (créé avec l’équipe démissionnaire de l’Echo de Paris), et le président de la fédération nationale des journaux français. Henry Simond était de confession juive.
(**) Archives de l'Yonne, fonds 1 J 780, legs Y. Christ, Correspondance active d'Octave Uzanne avec Joseph son frère (et à divers).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...