dimanche 6 décembre 2020

Qui signe ses articles des initiales "G. T." dans les critiques littéraires du mois dans la revue Le Livre dirigée par Octave Uzanne (1880-1889) ? Essai récapitulatif des critiques signées par G. T.

 

Articles du Livre signés des initiales

G. T. (*)


1880

- Old England, 1868-1879, par Ernest Guillemot (avril 1880)

- Livres recommandés : L'Apostat, La Jeunesse de Fanny Kemble, Rosa Trévern, Un Drame dans la rue de l'Echiquier (mai 1880)

- Ouvrages recommandés : Sainte Claire d'Assise, par Mlle Clarisse Bader ; Souvenirs de prison et de bagne, par Henri Brissac ; Le Procès de l'absent, par S. Blandy (octobre 1880

- Le bonheur et l'argent, par le comte Wodzinski (décembre 1880)

- Le roman d'un bossu, par Edmond Thiaudière (décembre 1880)


1881

- Un beau mariage, par Victor Perceval (janvier 1881)

- Le baron de Koenig, par Jacques de Fontenelle (mars 1881)

- Le baron de Koenig, par Jacques de Fontenelle (mars 1881)

- Les amours d'un interne, par Jules Clarétie (mai 1881)

- La lecture en famille (mai 1881)

- La Maison Tellier, par Guy de Maupassant (juin 1881)

- Les Soldats du désespoir, par Alexis Bouvier (août 1881)

- La Vie facile, par Albéric Second (septembre 1881)

- L'affaire Matapan, par F. du Boisgobey (novembre 1881)

- Les Mystères du Hasard, par Gustave de Parseval-Deschênes (décembre 1881)

- Séduction, par Hector Malot (décembre 1881)

- Un Drame à Naples, par Daniel Bernard (décembre 1881)


1882

- Les Théories du docteur Wurtz, par J. Girardin (janvier 1882)

- Un village au XIIe et au XIXe siècle, par Léon Barracand (février 1882)

- Les Tréteaux parisiens, par Louis Leroy (février 1882)

- Le bel Alphonse, par Alexis Bouvier (avril 1882)

- Le Roman d'une Anglaise, par Fortunio (mai 1882)

- Anecdotes médicales, par G. Witkowski (mai 1882)

- Un Coup de revolver, par Jules Mary (mai 1882)

- Les Drames du Gange, par Louis Collas (mai 1882)

- Jeanne de Maurice, par Lucien Biart (mai 1882)

- L'Enfant de l'amant, par A. Matthey (mai 1882)

- Scènes de la vie cléricale, par Charles Buet (mai 1882)

- Histoire de Barbara, par Mme Z. Tardieu (mai 1882)

- Comme une fleur, par Rhoda Broughton (juin 1882)

- Bartoloméa, par Georges Lafenestre (juin 1882)

- Jack Tempête, par Pierre Elzéar (juin 1882)

- Nora, par Mme Eugène Garcin (juin 1882)

- Les mémoires d'un galopin, par Armand Silvestre (juin 1882)

- Les Grands Bazars, par Pierre Giffard (juillet 1882)

- La fille du Cardinal, par Paul de Katow (août 1882)

- Le Million, par Jules Clarétie (septembre 1882)

- Jolette, par Mary Cecil Hay (septembre 1882)

- L'Amour s'amuse, par Satin (octobre 1882)

- La petite sœur, par Hector Malot (décembre 1882)

- Une trahison, par Henry Gréville (décembre 1882)

- Caprice pour Dames, par Charles Mérouvel (décembre 1882)

- La Servante du Régisseur, par E. Marlitt (décembre 1882)


1883

- Les Pioupious, par Léopold Sabot (janvier 1883)

- Celles qu'on aime, par René Maizeroi (mars 1883)

- La Piaffeuse, par le marquis de Cherville (mai 1883)

- Une Vie, par Guy de Maupassant (juin 1883) : "[...] Maintenant il peut aller hardiment de l'avant ; il a marqué sa place dans notre littérature, et une bonne place." G. T.

- Monsieur Daphnis et Mademoiselle Chloé, par Ange Bénigne (juin 1883) : "Ceci ne relève pas de la littérature sérieuse. Toutes ces petites nouvelles à l'opoponax, à la poudre de riz et aux crudités parfumées, étaient peut-être à leur place dans la Vie parisienne ; en volume, elles deviennent peu lisibles : c'est de la crème fouettée et tournée." G. T.

- Michel Verneuil, par André Theuriet

- Contes de la bécasse, par Guy de Maupassant (août 1883) : "[...]notre implacable fouilleur de la bête humaine, un Guy de Maupassant qui, à l'exemple du Seigneur, sonde les cœurs et les reins de tous ceux qu'il étudie." G. T.

- Xavier Teslelin, par Alexandre Boutique (août 1883)

- Le roman d'une mère, par Paul Célières (août 1883)

- Angèle Méraud, par Charles Mérouvel (août 1883)

- Noris, par Jules Clarétie (septembre 1883)

- La vocation d'Antoine, par P. Barrué (décembre 1883)


1884

- Victoire la Rouge, par Georges Peyrebrune (janvier 1884)

- Les Bêtises de mon oncle, par Armand Silvestre (février 1884)

- Au Soleil, par Guy de Maupassant (mars 1884) : "[...] Lorsqu'on ferme le livre, on reste longtemps sous cette écrasante impression de force et de grandeur, comme si on avait vu avec lui tout ce qu'il raconte." G. T.

- Bruxelles rigole ... (Mœurs exotiques), par Henri Nizet (avril 1884) [très sévère critique].

- Margot la balafrée, par Fortuné du Boisgobey (avril 1884)

- M. Pasteur, histoire d'un savant par un ignorant. (avril 1884)

- La vie à Paris (1883), par Jules Clarétie (avril 1884)

- Lettres de Gustave Flaubert à George Sand (avril 1884)

- Le Crépuscule des Dieux, par Elémir Bourges (mai 1884)

- Folle Avoine, par Henry Gréville (mai 1884)

- Le Roi Ramire, par Ferdinand Fabre (mai 1884)

- La Fin du vieux temps, par Paul Bourde (mai 1884)

- La Princesse Casse-cou, par Auguste Erhard (mai 1884)

- La Conquête de Lucy, par Albert Bataille (mai 1884)

- Tante Aurélie, par André Theuriet (mai 1884)

- Les amours cruelles, par Albert Delpit (juin 1884)

- Miss Harriet, par Guy de Maupassant (juin 1884) "[...] Pour nous, Miss Harriet, s'ajoutant à la collection si riche des œuvres du jeune romancier, est un livre qui achèvera d'affirmer sa haute valeur et son incontestable talent." G. T.

- Les coudes sur la table, par O'Bennt (juin 1884)

- Le Pigeon, par Adolphe Belot (juillet 1884)

- Lise Fleuron, par Georges Ohnet (juillet 1884)

- Andrée, par Georges Duruy (juillet 1884)

- L'Art de dire le monologue, par Coquelin (juillet 1884)

- Histoire et géographie de Madagascar, par Henry d'Escamps (juillet 1884)

- Le prince Zilah, par Jules Clarétie (août 1884)

- Mal mariée, par Alexandre Boutique (août 1884)

- Jeunes filles, par Catulle Mendès (août 1884)

- Kira, par V. Rouslane (août 1884)

- Couloirs et coulisses, par Adolphe Badin (août 1884)

- La petite Zette, par Jules Case (août 1884)

- Hilaire Gervais, par Léon Barracand (août 1884)

- En pleine fantaisie, par Armand Silvestre (août 1884)

- Bébé et Cie, par Emile Bergerat (août 1884)

- Voyages à travers le monde, par Albert Wolff (août 1884)

- Des Vers, par Guy de Maupassant (août 1884)

- Les Sœurs Rondoli, par Guy de Maupassant (septembre 1884) : "[...] Les sœurs Rondoli apportent donc un succès de plus à l'acquit de l'auteur de tant d'œuvres remarquables, qui ne compte que par succès et par succès mérités, depuis qu'il a fait son entrée dans la vie littéraire." G. T.

- Le Vice suprême, par Joséphin Péladan (novembre 1884)

- L'Archipel en feu, par Jules Verne (novembre 1884)

- Lady Fauvette, par Marguerite Van de Viele (novembre 1884)

- L'écume de Paris, par Albert Wolff (décembre 1884) : "[...] L'Ecume de Paris est un livre d'actualité et un livre de bibliothèque ; dans vingt ans, comme aujourd'hui, on le lira avec une curiosité aussi vive et un plaisir aussi grand, car tout vieillit, tout change, excepté le crime, le vice et la misère." G. T.


1885

- L'élève Gendrevin, par Robert Caze (janvier 1885)

- Les monstres roses, par Edmond Deschaumes (janvier 1885)

- Les Monach, par Robert de Bonnières (janvier 1885)

- Au Régiment, par René Maizeroy (janvier 1885)

- Autour d'une caserne, par Paul Bonnetain (février 1885) : "[...] Après Guy de Maupassant, et dans une manière tout à fait autre, Paul Bonnetain nous semble le plus fort dans la nouvelle courte, rapide et poignante comme une palpitation prolongée du cœur." G. T.

- Au Tonkin, par Paul Bonnetain (février 1885) : "[...] Ce livre est, en résumé, un curieux et précieux bibelot rapporté d'extrême Orient, une pièce rare à mettre dans sa vitrine de collectionneur, de lettré et d'artiste." G. T.

- L'Hystérique, par Camille Lemonnier (mars 1885) : "Un maître livre, certainement l'œuvre capitale de cet écrivain de rude et mâle talent que l'on nomme Camille Lemonnier. [...]" G. T.

- Le point noir, suivi de Un Gendre, par A. Matthey (avril 1885)

- Germinal, par Emile Zola (avril 1885)

- La femme d'un autre, par Charles Lancelin (avril 1885)

- Les détraquées, par Georges Sauton (avril 1885)

- Adulter, par Adolphe Belot (avril 1885)

- La nièce de l'organiste, par Jean de Nivelle (avril 1885)

- Marcelle, par Daniel Lesueur (mai 1885)

- Mon petit dernier, par Quatrelles (mai 1885)

- L'étude Chandoux, par Jules de Glouvet (mai 1885)

- Le chef de gare, par Vast-Ricouard (mai 1885)

- Sœur Thècle, par Stello (mai 1885)  "[...] C'est un léger travail, une fantaisie sans consistance, toile d'araignée tissée par des doigts de femme, délassement de désœuvrée délicate, essayant de s'amuser aux choses de l'esprit." G. T.

- Bel-Ami, par Guy de Maupassant (juin 1885) "[...] Bel-Ami est donc un livre qui fera crier, mais qu'on lira avec passion, biel qu'il ne s'en dégage pas un honnête homme, pas une honnête femme, et qu'il contienne la plus jolie collection de coquins et de coquines qu'on puisse imaginer." G. T.

- Une Bourgeoise, par Jules Case (juin 1885)

- La Grande Marnière, par Georges Ohnet (juin 1885)

- La Grève de Penhoat, par Maurice Jouannin (juin 1885)

- Solange de Saint-Luc, par Albert Delpit (juin 1885)

- Le Livre de mon ami, par Anatole France (juin 1885)

- Quelques Sires, par Léon Cladel (juin 1885)

- La Maison fermée, par Edmond Frank (juin 1885)

- Brutalités, par Francis Enne (juin 1885)

- Idylles, par Henry Gréville (juin 1885)

- Lettres de Jules de Goncourt (juin 1885)

- L'Amour chez Alphonse Daudet (juillet 1885)

- Louis de Clermont, sieur de Bussy d'Amboise (juillet 1885)

- Fruits défendus, par Aurélien Scholl (août 1885)

- Une Affolée d'amour, suivi de la Couleuvre, par Adolphe Belot (août 1885)

- La Fausse piste, par Fernand Lafargue (août 1885)

- Paris vivant, par Robert Caze (août 1885)

- Les Loisirs d'un hussard, par Théo-Critt (août 1885)

- Les Hautemanière, par Charles Canivet (août 1885)

- Sophie Arnould, par Edmond et Jules de Goncourt (août 1885)

- La sagesse parisienne, par Henry Fouquier (août 1885)

- Les Français de la décadence, par Henri Rochefort (août 1885)

- Zélie Clairon, par Louis Davyl (septembre 1885)

- Le garde du corps, par Georges Duruy (septembre 1885)

- Le lieutenant Bonnet, par Hector Malot (novembre 1885)

- Un cœur fêlé, par Jules Vidal (novembre 1885)


1886

- Monsieur Parent, par Guy de Maupassant (janvier 1886)

- Par les Champs et par les Grèves, par Gustave Flaubert (janvier 1886)

- Le Gaga, par Dubut de Laforest (janvier 1886)

- Les signes du temps, par Henri Rochefort (janvier 1886)

- Les attentas de Modeste, par M. Pontsevrez (janvier 1886)

- Mam'zelle Vertu, par Henri Lavedan (janvier 1886)

- Le Cœur, par Félicien Champsaur (janvier 1886)

- La Bonne en or, par Henri Pagat (janvier 1886)

- Les cas difficiles, par Armand Silvestre (janvier 1886)

- Clairs de soleil, par Noel Blache (janvier 1886)

- Contes Bourgeois, par Théodore de Banville (janvier 1886)

- Lettres de ma chaumière, par Octave Mirbeau (janvier 1886)

- La Main aux dames, par Tancrède Martel (janvier 1886)

- L'Alpe homicide, par Paul Hervieu (janvier 1886)

- Le Viol, par Emile Bergerat (janvier 1886)

- La grande Bohème, par Henri Rochefort (janvier1886)

- Madame Saint-Huberty, par Edmond de Goncourt (janvier 1886)

- Tartarin sur les Alpes, par Alphonse Daudet (février 1886)

- Toine, par Guy de Maupassant (mars 1886)

- Le Roman d'un officier de fortune, par M. de Beaurepaire (mars 1886)

- Bébé Million, par René Maizeroy (mars 1886)

- La Fin de Paris, par René Maizeroy (mars 1886)

- La Faute des autres, par Maurice Montégut (mars 1886)

- La Maîtresse de Mazatin, par E.-G. Beautivel (mars 1886)

- L'Illustre Casaubon, par Paul Gaulot (avril 1886)

- Les Dames de Croix-Mort, par Georges Ohnet (avril 1886)

- Grèce, Turquie, le Danube, par Charles Bigot (avril 1886)

- Madame Bourette, par Saint-Juirs (mai 1886)

- Pages retrouvées, par Edmond et Jules de Goncourt (mai 1886)

- Paris inconnu, par Privat d'Anglemont (mai 1886)

- Le Boulet, par René Maizeroy (juin 1886)

- Le Cerveau de Paris, par Félicien Champsaur (juin 1886)

- La Capitale de l'Art, par Albert Wolff (juin 1886)

- L'Opium, par Paul Bonnetain (juillet 1886)

- Souvenirs de la maison des morts, par Th. Dostoïevsky (août 1886)

- L'esprit du boulevard, par Aurélien Scholl (août 1886)

- Henri Regnault, par Roger Marx (août 1886)

- Le Drapeau, par Jules Clarétie (septembre 1886)

- La Russie au soleil, par Marius Vachon (septembre 1886)

- Serenus, par Jules Lemaître (novembre 1886)


1887

- Chimère, par Eugène Mouton (janvier 1887)

- Les Adorées, par Joseph Montet (janvier 1887)

- Bohème militaire, par René Mélinette (janvier 1887)

- Le Calvaire, par Octave Mirbeau (janvier 1887)

- Les Coulisses, par Aurélien Scholl (janvier 1887)

- Noir et rose, par Georges Ohnet (février 1887)

- Maître Leteyssier, par Lucien Macaigne (mars 1887)

- Paul de Saint-Victor, par Alidor Delzant (mars 1887)

- Mirage, par Rioux de Maillou (avril 1887)

- Au Paradis des Enfants, par André Theuriet (mai 1887)

- Journal des Goncourt (mai 1887)

- Née Michon, par Henry de Pène (juin 1887)

- Madame Robert, par Théodore de Banville (juin 1887)

- Correspondance (1830-1850) par Gustave Flaubert (juin 1887)

- Le Horla, par Guy de Maupassant (juillet 1887)

- Pascal Géfosse, par Paul Margueritte (novembre 1887)

- Les Barthozouls, par Joseph Caraguel (novembre 1887)

- La Terre, par Emile Zola (décembre 1887)

- Ghislaine, par Hector Malot (décembre 1887)


1888

- La Cousine, par Léon Barracand (mars 1888)

- Folie d'amour, par Mme Hector Malot (mars 1888)

- Histoires insolites, par le comte de Villiers de L'Isle-Adam (avril 1888)

- Le Froc, par Emile Goudeau (avril 1888)

- Conscience, par Hector Malot (mai 1888)

- Les pauvres gens, par Th. Dostoievsky (juin 1888)

- Le Canon, par Jules Perrin (juin 1888)

- Pierre et Jean, par Guy de Maupassant (juillet 1888)

- L'Immortel, par Alphonse Daudet (août 1888)

- Les Corneille, par J.-H. Rosny (août 1888)

- Être, par Paul Adam (août 1888)

- La Nouvelle Carthage, par Georges Eckhoud (août 1888)

- En secondes noces, par Alexandre Boutique (août 1888)

- Raca, par Léon Cladel (août 1888)

- Madame Lupar, par Camille Lemonnier (août 1888)

- Le P'tit, par Jean Ajalbert (septembre 1888)

- Le Rêve, par Emile Zola (novembre 1888)

- Sur l'eau, par Guy de Maupassant (novembre 1888)

- L'Aventure de Briscart, par Armand Dayot (décembre 1888)


1889

- Secret amour, par Adolphe Chenevière (janvier 1889)

- Marie-Madeleine, par Jean Bertheroy (février 1889)

- Mademoiselle Jaufre, par Marcel Prévost (mars 1889)

- Un premier amant, par Armand Silvestre (avril 1889)

- Enfants et Mères, par Mme Alphonse Daudet (mai 1889)

- Un homme libre, par Maurice Barrès (juin 1889)

- Correspondance  de Gustave Flaubert (1850-1854) ( juin 1889)

- Fort comme la mort, par Guy de Maupassant (juillet 1889)

- Passionnément, par Albert Delpit (août 1889)

- La Confession d'un jeune Anglais, par George Moore (août 1889)

- Etude de Femmes, par André Mellerio (novembre 1889)

- Mariage riche, par Hector Malot (novembre 1889)

- La Bataille littéraire, par Philippe Gille (novembre 1899)


(*) Ce relevé que nous pensons exhaustif n'est cependant pas indemne de quelques erreurs possibles d'interprétation dans la signature des articles parus dans Le Livre entre 1880 et 1889. En effet, il apparaît que de nombreuses critiques non signées sont souvent suivies de critiques signées d'initiales, comme ces initiales G. T. Si par exemple on trouve quatre ou cinq critiques non signées à la suite elles-mêmes suivies d'une critique signée des initiales G. T., cela signifie-t-il que les quatre ou cinq critiques qui précèdent sont également à porter au crédit de G. T. ? Nous ne savons pas, mais c'est une possibilité. Si tel était le cas, cela voudrait dire qu'il y a encore bien plus de critiques sorties de la plume de G. T. que celles que nous donnons ci-dessus. G. T. est-il Octave Uzanne ? Le rédacteur en chef Octave Uzanne, en préambule d'une critique (très favorable à Zola), nie ce fait en expliquant la "liberté d'expression" au sein du livre. Qui est G. T. ? Nous ne pouvons être affirmatif même si cependant nous croyons qu'il s'agit bien d'Octave Uzanne, qui sous couvert de ces initiales sibyllines qui ne correspondent à aucun collaborateur du Livre, donne dans les colonnes de sa propre revue des articles plutôt favorables à Emile Zola, toujours enthousiaste envers Guy de Maupassant (G. T. se réserve presque toutes le critiques des romans et nouvelles de Maupassant qui paraissent alors). On sait l'admiration qu'Octave Uzanne avait pour Guy de Maupassant. Il nous faudra lire et creuser chacune des critiques ci-dessus pour voir si nous décelons quelque indice sémantique susceptible de donner la clé de cette petite énigme qui a son importance dans l'histoire de cette revue. Nous avons indiqué en gras les titres les plus connus (encore connus aujourd'hui) ou d'auteurs qui ne sont pas tombés dans l'oubli.

Bertrand Hugonnard-Roche 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...