lundi 16 décembre 2013

10 mai 1887 : Octave Uzanne rend compte de la publication du Catalogue descriptif et analytique de l'oeuvre gravé de Félicien Rops par Eugène Rodrigues (Erastène Ramiro).


Eugène Rodrigues (1853-1928)
Voici une petite brève découverte en fouillant dans les entrailles de la revue biographique Le Livre à l'année 1887. C'est dans la rubrique intitulée Petite Gazette du Bibliophile de la livraison du 10 mai 1887 qu'on peut lire ce commentaire à propos de la sortie en librairie du Catalogue descriptif et analytique de l'oeuvre gravé de Félicien Rops par Eugène Rodrigues (Erastène Ramiro) (*).

Octave Uzanne, directeur de la revue, écrit :

M. Erastène Ramiro, pseudonymé iconographique d'un jeune avocat de talent, grand Ropsiste devant l'Eternel et l'un des cinquante des Amis des Livres, M. Eugène R *** (voir le Cid) vient de faire sortir des presses de la maison Quantin et de mettre en vente à la librairie Conquet un formidable Catalogue descriptif et analytique de l'oeuvre gravé de Félicien Rops, avec une notice bibliographique et critique et de nombreuses reproductions du mystérieux et grand artiste, dont il s'est plu à inventorier la prodigieuse production.
M. Erastène - je préférerais Erostène, mon cher Erosmane Ramiro - a accompli dans ce travail icono-catalographique les tours de force les plus invraisemblables. Il a fixé l'oeuvre de Rops, - en dehors des lithographies, - ce qui est déjà considérable ; mais de plus il a décrit, avec une plume angélique, toute la série d'illustrations damnables et damnées attribuées à l'infâme Fély ; celles même qu'on ne regarde qu'avec des lunettes bleues pour ne pas voir rougir sa paupière. - Ce catalogue a été tiré à 550 exemplaires, dont 10 sur japon et 40 sur papier de Hollande. Les prix n'étant point signalés ni sur la couverture ni sur aucun catalogue annexe, je ne saurais les mentionner.
Je ne fais au reste que signaler aujourd'hui cet ouvrage utile et excellemment élaboré, me proposant, dans une des livraisons prochaines du Livre, de consacrer à Rops et à son oeuvre tout un long bavardage à l'usage des bibliomanes iconomanes et autres précieux amateurs de Ropsiana.


(*) Eugène Rodrigues (1853-1928) fut membre des Amis des Livres et Président des Cent Bibliophiles de 1896 à sa mort en 1928. On oublie de dire qu'il fut aussi membre fondateur des Bibliophiles contemporains présidés par Octave Uzanne (1890-1895). C'est d'ailleurs suite à l'arrêt de l'activité de la société des Bibliophile contemporains qu'est en partie due la création des Cent bibliophiles. On peut supposer qu'à partir de 1895-1896, les relations entre Octave Uzanne et Eugène Rodrigues ne furent plus aussi cordiales qu'avant. L'adresse d'Eugène Rodrigues indiquée dans les Annales administratives des Bibliophiles contemporains pour l'année 1891 est : 16, Rue Moncey, Paris ; puis en 1894 : 40, Rue de Berlin, Paris. Nous y reviendrons bientôt. L'histoire et la généalogie d'Eugène Rodrigues ont été publiés en ligne. C'est la source la plus précise et la plus complète que nous connaissions à ce jour sur Eugène Rodrigues.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...