lundi 25 juin 2012

Deux circulaires adressées aux membres de la future Société des Bibliophiles contemporains (avril et juin 1889).


Deux circulaires adressées aux membres de la future
Société des Bibliophiles contemporains (avril et juin 1889).

---------------------------------------

Octave Uzanne aux futurs membres de la Société des Bibliophiles contemporains[1].

Monsieur et cher collègue,

            La Société des Bibliophiles contemporains en faveur de laquelle vous m’avez adressé votre bulletin de sanction est à la veille d’être constituée.
            Trois Cent Vingt Adhésions environ me sont parvenues, et cependant j’ai pensé devoir porter le nombre des Membres fondateurs au Total de cent soixante, aussi bien en vue d’éviter de pourvoir par la suite à des vacances trop fréquentes que pour donner à cette Société le caractère d’aritocratie fermée qui doit assurer sa prospérité.
            Je vous fais tenir aujourd’hui, Monsieur et cher collègue, la liste des cent soixante membres appelés à prendre part à notre Constitution Sociale : vous y lirez votre nom parmi ceux de tous les Néo-Bibliophiles de l’Académie des Beaux-Livres.
            Les Contemporains seront convoqués en Assemblée Générale dans la première quinzaine de Juin, afin d’établir leur Gouvernement et leurs lois. D’ici là, j’aurai à vous soumettre au nom d’une Commission préparatoire le Projet des Statuts et de la Réglementation de la Compagnie, qui, je l’espère, obtiendra votre approbation.
            Trouvez ici, mon cher collègue, l’expression de mes sentiments de cordiale confraternité, et croyez que je suis charmé d’être le premier à venir vous tendre la main en signe de Bienvenue.
           
                                                                                           Octave Uzanne,
                                                                                                      Fondateur.

                        Paris, 14 avril 1889




Octave Uzanne aux futurs membres de la Société des Bibliophiles contemporains[2].

Cher et Estimé Collègue,

            La majorité des Membres Fondateurs de notre Académie naissante m’ayant prié, par écrit, de bien vouloir reporter au début de l’Automne la Réunion Constitutive des Bibliophiles Contemporains, je crois devoir déférer à ce désir du plus grand nombre d’entre eux et fixer au mois d’Octobre l’Assemblée qui nous permettra de légaliser notre existence.

            Vous recevrez donc en Septembre prochain une Lettre de Convocation avec l’Imprimé des Statuts et Règlements à adopter et vous pouvez être pleinement assuré que, d’ici là, je n’omettrai rien pour étudier et préparer toutes les Publications qui pourront être établies, après avoir été soumises à votre approbation, ainsi que l’Annuaire littéraire à la Rédaction et à l’Illustration du quel la plupart des Sociétaires seront appelés à concourir.

            En cette attente, je vous ferai présenter par l’entremise d’une Maison de Crédit un Reçu de Quinze francs, représentant, - en dehors de la cotisation à venir, - un Droit d’Entrée indispensable pour subvenir aux premières dépenses d’Etablissement et pour parer aux frais importants que nécessiteront l’Impression des Statuts, les frais de location d’une salle de réunion ainsi que certains frais de gravures pour Marque et devise Sociale et autres débours imprévus. – Le relevé de ces Dépenses sera remis, après la constitution de la Société, au Trésorier désigné par votre suffrage pour tenir à jour les Comptes de la Communauté.

            Je vous serai obligé, cher et estimé Collègue, de faire tenir à la disposition du receveur, qui se présentera chez vous sous huitaine, cette petite somme qui représente pour tous les Membres Fondateurs le plus minime des Droits d’Entrée.

            Agréez, Cher et estimé Collègue, l’expression de mes sentiments les plus distingués,

                                                                                              Octave Uzanne,
                                                                                                      Fondateur.

                        Paris, le 22 juin 1889


[1] Papier vergé crème à en-tête de la Société des Bibliophiles contemporains // Académie des Beaux-Livres. Sans vignette ni marque spéciale.
[2] Papier vergé crème à en-tête de la Société des Bibliophiles contemporains // Académie des Beaux-Livres // Octave Uzanne // Fondateur. Sans vignette ni marque spéciale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...