mardi 28 avril 2015

Dîner du 26 novembre 1892 des Bibliophiles contemporains chez Marguery. Menu gravé par Albert Robida.



Coll. B. H.-R., acquisition avril 2015


      Voici un ephemera de la plus grande rareté. Rareté ne rimant finalement que bien rarement avec "Recherché", ce fut une acquisition pour quelques dizaines d'euros seulement. J'ai le plaisir de vous la présenter.
      Il s'agit du menu pour le dîner du 26 novembre 1892 pour les Bibliophiles contemporains, académiciens des beaux livres, pantagruéliquement réunis, comme l'indique le texte gravé. Octave Uzanne Président-Fondateur rassembl, pour l'occasion, les membres de cette société de bibliophiles, au premier étage du Restaurant Marguery.
      C'est à Albert Robida qu'est revenu l'honneur d'illustrer à l'eau-forte et à la pointe sèche ce superbe menu mesurant 24 x 19,5 cm. L'eau-forte de façade représente Gargantua attablé dans la cuisine d'une auberge. Il a le couteau à la main et le regard tourné vers l'immense cheminée devant laquelle s'activent des mitrons. Dans la cheminée se trouve un énorme chaudron duquel débordent des livres et manuscrits. La cuisson des livres (fabrication quasi alchimique des beaux livres) est en cours. Sur le manteau de la cheminée on peut lire ces mots : Pour ce que lire est le propre de l'homme. Au dessus les lettres BC pour Bibliophiles Contemporains. La gravure est signée en haut à gauche : A. Robida, ymaigier du Restaurant Bibliophagique.
      Le ton est donné : ce repas sera Rabelaisien ! Ouvrons ce menu tiré sur beau papier Japon ancien.


 

      Bisque - Printanier Beurre - Crevettes, Harengs marinés - Olives Truite de rivière au bleu, sauve hollandaise Râbles de chevreuil sauce chasseur Suprêmes de canetons à la périgourdine Perdreaux et faisans entourés de cailles Salade russe et écrevisses à la vosgienne Biscuit glacé Gaufres Fromages et fruits Bordeaux-Médocs en carafes - Graves vieux Saint-Julien supérieur - Volnay-Hospice 1881 Champagne Montebello frappé Café et liqueurs. Beau programme hyper-gastrique en vue !
      L'Annuaire ou Annales littéraires et administratives des Bibliophiles contemporains pour l'année 1892 nous donne quelques précisions concernant ce menu : M. Robida, l'auteur de ce dessin, est-il écrit dans le procès-verbal, l'ayant gravé directement sur la planche, a bien voulu en promettre un autre, rappelant celui du menu ; en conséquence M. le Président a mis en adjudication le dessin promis par l'artiste. Plusieurs enchères ont été portées, dont la dernière, par M. Mariani, en a élevé le prix à 90 francs, moyennant lequel celui-ci en a été déclaré adjudicataire.
      Ce dîner au premier étage du Restaurant Marguery regroupait, selon la même source, 28 convives (sur un total de 156 sociétaires à ce moment précis). Il y a avait bien évidemment le Président-Fondanteur Octave Uzanne, mais également M. de Boissy (nommé Président du bureau provisoire pour l'occasion), MM.Giraudeau et le vicomte de Lacroix-Laval (nommés assesseurs), M. Piat comme secrétaire. Le Toqué, Charles Cousin, Vice-Président, est présent et prend la présidence de la séance à l'issue du dîner, sur demande du Président Octave Uzanne. Ce soir là MM. P. Brenot (Paris) et M. Antoine Vautier (Maubeuge) sont admis à l'unanimité membres de cette société d'amateurs de beaux livres. Les autres présents au dîner et à l'assemblée qui s'ensuit sont : M. Paul Soufflot, M. Angelo Mariani, M. Tual, M. Ashbee, M. Jules Brivois. Les autres convives ne sont pas cités dans le procès-verbal.
      Nous avons eu la chance de trouver un exemplaire du menu du dîner du 28 mai 1892 gravé par Rodolphe Piguet.
      Cet article est également l'occasion de lire ou relire ceux consacrés à Marguery et à son restaurant renommé du Boulevard Bonne-Nouvelle.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...