mercredi 12 mars 2014

[RESTIF DE LA BRETONNE (Nicolas-Edme)]. Tableaux de la vie ou les mœurs du dix-huitième siècle. Neuwied sur le Rhin : Société typographique ; Strasbourg : J. G. Treuttel, (1790). Exemplaire Octave Uzanne.


Photo ADER, Paris, mars 2014
[RESTIF DE LA BRETONNE (Nicolas-Edme)]. Tableaux de la vie ou les mœurs du dix-huitième siècle. Neuwied sur le Rhin : Société typographique ; Strasbourg : J. G. Treuttel, (1790). — 2 volumes in-18, (4 ff.), 180 pp., 9 planches ; (2 ff.), 168 pp., 8 planches. Basane marbrée, triple filet doré en encadrement sur les plats, dos lisse orné, tranches jaunes (reliure du début du XIXe siècle). Première édition de ce recueil de courtes nouvelles tirées pour la plupart du Monument du costume de Restif de La Bretonne publié en 1789. Elle est illustrée de 17 charmantes compositions hors texte gravées sur cuivre d’après les compositions de Moreau et Freudeberg. Il s’agit de la réduction de 17 des 26 figures illustrant l’édition in-folio du Monument du costume parue en 1789. PRÉCIEUX EXEMPLAIRE D’OCTAVE UZANNE (1851-1931). Homme de lettres, bibliophile, éditeur et journaliste, il était l’un des grands observateurs des mœurs françaises de son temps. Remy de Gourmont disait à son propos : “Uzanne s’intéresse à tout, mais à bien le pénétrer, on s’aperçoit que c’est à l’art que tendent ses préoccupations les plus diverses. Il l’a cherché jusque dans l’agencement matériel des livres, jusque dans la toilette féminine. Le livre et la femme, telles furent les premières amours d’Uzanne, et je ne crois pas qu’il les ait reniées, car sa bibliothèque est toujours riche en livres précieux et rares, et le premier ouvrage qu’il ait voulu retoucher et rééditer pour le grand public, c’est précisément une monographie de la Parisienne. […] On pense à Sébastien Mercier et à Restif de la Bretonne, et on n’a pas tort. C’est entre ces deux grands observateurs des mœurs françaises et du cœur humain que se place naturellement Octave Uzanne” (Remy de Gourmont, Promenades littéraires. Quatrième série. Souvenirs du symbolisme et autres études. Paris : Mercure de France, 1927, pp. 130 et 135). Uzanne a par ailleurs composé un essai biographique sur Restif de La Bretonne en tête de l’édition du Pied de Fanchette ou le soulier couleur de rose publié par Quantin en 1881. L’exemplaire a également appartenu à l’historien et critique d’art et de littérature HENRY HOUSSAYE (1848-1911), fils de l’écrivain Arsène Houssaye (1814-1896). Frottements d’usage aux dos et sur le bord des plats. Manque au bas du feuillet K2 sans atteinte au texte et déchirure sans manque et réparée au feuillet K3 dans le premier volume. Provenance : Octave Uzanne, avec ex-libris. - Henry Houssaye, avec ex-libris dessiné par Adolphe Giraldon.

Estimation : 1.000 / 1.500 euros

Vente aux enchères du Jeudi 20 mars 2014
Livres Anciens et Modernes
Ader - 75009 Paris (France)

Nous ne manquerons pas d'indiquer le résultat obtenu par ce lot.

Adjugé 1.200 euros sans les frais soit 1.464 euros frais compris (22%)


Photo ADER, Paris, mars 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...