samedi 15 mars 2014

Octave Uzanne déménage de la Place de l'Alma (n°5) à Paris, vers les hauteurs de St-Cloud (62, Bd de Versailles) : "Je n’en suis pas mort et même pas trop démoli ; ma satisfaction d’avoir réalisé ce que je m’étais promis de faire et d’être en ce bon air réparateur me compense la fatigue [...] – Il est 9 h du soir – Je suis levé depuis 5 h du matin – Je vais dormir avec ivresse dans ce calme avec le bruit lointain des trains et quelque ballon dirigeable au réveil dans mon immense horizon – Je viens de faire une œuvre formidable pour mon âge – seul – je sais ce que j’ai remué de choses et travaillé de toute manière depuis fin avril."

Nouvelle adresse d'Octave Uzanne à St-Cloud
62, Boulevard de Versailles
à partir du 31 juillet 1908
Appartement situé au dessus de la quincaillerie
et de la pharmacie visibles sur
cette carte postale ancienne de l'époque.
Lettre adressée à son frère Joseph le vendredi 31 juillet 1908 au soir (carte-lettre avec sa nouvelle adresse : 62, Boulevard de Versailles, St-Cloud) :

Mon chéri – ce furent deux terribles journées que celles de mercredi (emballage) et hier jeudi 1er déménagement à St Cloud – J’en suis affalé ce matin et las à fonds de nerfs. Ce que j’ai accumulé est fou – Malgré mes 4 voitures à l’hôtel, j’ai eu deux fourgons à 2 forts chevaux, hier – tout n’a été terminé qu’à 8 h ½ du soir à St Cloud – J’ai diné avec Louise au Terminus St Lazare à 9 ½ - Dans quel état de tenue et de lassitude ! – Demain samedi je vais faire procéder au déballage des 50 caisses que j’ai fait mettre dans un appartement en face, inoccupé du Bd de Versailles – ce sera encore une dure journée, puis, mardi, 50 nouvelles caisses livres, bibelots, seront faites ici et mercredi dernier déménagement, si c’est possible – j’en doute, tant j’ai encore de choses malgré le salon vide, la salle à manger démeublée, le petit salon id(em) – Mais la cuisine, la cave, les chambres, les bibelots, ça fera plus de 2 grands wagons, j’en ai peur – Enfin, je prépare tout pour subir l’assaut de ces pirates. Je ne crois guère te pouvoir embrasser à ton passage ici. – Tendresses. Octave

Lettre adressée à son frère Joseph le jeudi 6 août 1908 :

Mon chéri, Tout est terminé – Déménagement hier, 60 caisses déballées aujourd’hui – Je n’en suis pas mort et même pas trop démoli ; ma satisfaction d’avoir réalisé ce que je m’étais promis de faire et d’être en ce bon air réparateur me compense la fatigue – Il est 9 h du soir – Je suis levé depuis 5 h du matin – Je vais dormir avec ivresse dans ce calme avec le bruit lointain des trains et quelque ballon dirigeable au réveil dans mon immense horizon – Je viens de faire une œuvre formidable pour mon âge – seul – je sais ce que j’ai remué de choses et travaillé de toute manière depuis fin avril. Affectueusement – je ne sortirai guère avant lundi ou mardi – Dimanche je serai là et tout au turbin. Tendresses. Octave


Octave Uzanne a passé sa première nuit sur les hauteurs de St-Cloud le mercredi 5 août 1908. Courte nuit puisqu'il est débout le jeudi 6 août dès 5 heures du matin. Il est satisfait de son déménagement et se prépare à vivre au calme. Octave Uzanne est âgé de 57 ans. Le 13 août (la semaine suivante), il écrira au même : "Je me sens à ravir dans ce nid haut perché avec une vue que les éclairages solaires métamorphoses à toute heure – La nuit c’est féérique – et j’apprécie ce silence, ces bruits si lointains, cette paix bienfaisante."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...