mercredi 26 mars 2014

Octave Uzanne et Edmond Haraucourt : La Légende des Sexes (1883) "La Légende des Sexes est sans doute le seul beau recueil de priapées qu'on ait écrites depuis Maynard, les satiriques du XVIIe siècle et le grand Piron de l'Ode."


Edmond Haraucourt (1856-1941)
La notice ci-dessous (n°226) a été rédigée par Octave Uzanne lui-même pour le catalogue de la vente de ses livres, Notes pour la bibliographie du XIXe siècle. Quelques-uns des livres contemporains en exemplaires choisis, curieux ou uniques, revêtus de reliures d'art et de fantaisie, tirés de la bibliothèque d'un écrivain et bibliophile parisien dont le nom n'est pas un mystère [Octave Uzanne] et qui seront livrés aux enchères les vendredi et samedi 2 et 3 mars 1894. Paris, A. Durel.] :

226. HARAUCOURT (Edm.). La Légende des Sexes, par le sire de Chambley. Imprimé à Bruxelles pour l'auteur, 1882, in-8, pap. vergé teinté, cart., dos de mar. r., non rog., couv.

Edition imprimée à 212 exemplaires numérotés et signés par l'auteur. Exemplaire avec envoi et lettres autographes d'Haraucourt à son ami "le Bibliophile" [Octave Uzanne], et auquel on a ajouté UNE AQUARELLE ORIGINALE DE H. P. DILLON, UNE AQUARELLE DE NOTOR, d'après une peinture grecque : Le Jeu d'Eros, 2 eaux-fortes de Legrand d'après Félicien Rops, tirées à 20 épreuves seulement et qui illustrent deux pièces poétiques du sire de Chambley.
Haraucourt, qui a pris le pseudonyme de sire de Chambley, pourrait revendiquer ses droits à ce titre et à celui de "grand Cheval de Lorraine" porté jadis par ses aïeux.

Page de l'édition originale de
La Légende des Sexes (1883)
Le poète de l'Ame nue, chevalier de la Légion d'honneur, directeur du Musée de sculpture comparée, philosophe tourmenté et déjà pessimiste, futur académicien, n'est pas insensible aux sourires de la fortune, non plus qu'aux honneurs sociaux et aux vanités humaines. Ne regretterait-il pas, en raison de ses ambitions grandissantes, cette publication cependant fort au-dessus par la pensée et l'impeccable facture du vers des gauloiseries pseudo-pironesques naguère éditées dans les Flandres ? - Il aurait assurément grand tort ; sa réputation n'y perd rien, bien au contraire, et sa notoriété, si elle n'est pas grossie par cette oeuvre clandestine, ne saurait en être diminuée en quoi que ce soit.
La Légende des Sexes est sans doute le seul beau recueil de priapées qu'on ait écrites depuis Maynard, les satiriques du XVIIe siècle et le grand Piron de l'Ode. Bien des œuvres de l'auteur passeront peut-être dans le néant de l'oubli, alors que celle-là restera sûrement ! - Qu'il prenne donc hardiment pour devise : Haraucourt Chambley ne renie !

[Octave Uzanne]

Cet exemplaire a été adjugé 200 francs en mars 1894.

Nous avons déjà donné quelques articles concernant les relations établies entre Edmond Haraucourt et Octave Uzanne : A lire ou à relire ici.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...