mercredi 6 novembre 2013

Lettre du peintre-graveur Félix Buhot à Octave Uzanne (23 juin 1878) « Si vous êtes encore seul, venez me prendre un de ces jours, nous boulotterons à la Tour d'Auvergne et continuerons nos études d’Assommoir. »


Félix Buhot
(1847-1898)
Nous avions donné dernièrement deux envois autographes d'Octave Uzanne à Félix Buhot, voici une lettre qui complète l'idée qu'on peut se faire de l'amitié et de la complicité qui liait d'évidence les deux hommes.

[Lettre de Félix Buhot à Octave Uzanne] (1)


Mon cher ami,

Depuis mon retour de la Territoriale, je n'ai guère bougé de mon établi, ce qui vous explique pourquoi je ne suis pas venu vous voir plus tôt. Voici des états de l'Ensorcelée et du Chevalier (2), il y a longtemps déjà que je voulais vous offrir ce petit album, mais je voulais rendre les épreuves présentables, c. à d. les faire monter à l'anglaise avec des marges en Wattmann. Excusez-moi de vous laisser le soin de ce complément, qui est la Toilette des eaux-fortes.


Mérat (3) et moi, nous complotons une invasion matinale dans votre domicile (4). En agresseurs généreux, nous vous écrivons un mot l'avant-veille.


Je ne fais pas grand chose de bon - du métier, - des bois, pour l'Art - des noix de coco.

Si vous êtes encore seul, venez me prendre un de ces jours, nous boulotterons à la Tour d'Auvergne et continuerons nos études d’Assommoir.

Cordiale poignée de main.


Votre ami dévoué


Félix Buhot (4)


23 juin 78


Ecrivez-moi s.v.p.



(1) Lettre conservée dans le fonds Carlton Lake (manuscrits français 286.21) du Harry Ransom Humanities Research Center (Austin, Texas, U.S.A.).
(2) Félix Buhot a donné une suite de 7 eaux-fortes pour l'Ensorcelée de J. Barbey d'Aurevilly en 1879, sous portefeuille. De la même façon il donne 5 eaux-fortes et un portrait de Barbey d'Aurevilly pour Le Chevalier des Touches (Paris, A. Lemerre, 1888), également livrées sous portefeuille.
(3) Albert Mérat (1840-1909), visiblement intime ou ami d'Octave Uzanne à cette date.
(4) Félix Buhot (1847-1898), peintre et graveur né à Valognes. Il est aujourd'hui encore reconnu plus pour ses eaux-fortes aux marges symphoniques que pour sa peinture qui pourtant mérite d'être redécouverte. Plusieurs ouvrages et expositions lui ont été consacré.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...