jeudi 13 juin 2013

Octave Uzanne, les femmes et l'amour : Extrait choisi. « La vérité, c’est que les chercheurs de sensations sans art, de plaisirs sans goûts ni dégoût, de voluptés sans amour, sont en majorité. L’homme est, en général, un animal qui se prostitue et qui satisfait ses désirs, comme sa faim ou sa soif, au contact d’un autre sexe. » (Paroissien du Célibataire, 1887-1890)





Rappel de l'encadré en mode texte pour indexation internet : « La vérité, c’est que les chercheurs de sensations sans art, de plaisirs sans goûts ni dégoût, de voluptés sans amour, sont en majorité. L’homme est, en général, un animal qui se prostitue et qui satisfait ses désirs, comme sa faim ou sa soif, au contact d’un autre sexe. Il acquiert ses spasmes comme ses ivresses ; mais l’amour, avec sa sainte poésie du cœur et les frémissements secrets du sentiment, bien peu le connaissent et l’apprécient comme la joie des joies, la délicatesse des délicatesses, le trésor des trésors et l’infini des infinis. » Octave Uzanne, Le Paroissien du Célibataire, La Bible de Satan, vers 1887-1890.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...