jeudi 8 janvier 2015

Le marquis Etienne de Salvert-Bellenave, Biblio-Contempo et amateur des livres d'Octave Uzanne.



      Il amusant de pouvoir retrouver, plus d'un siècle après, des exemplaires d'ouvrages d'Octave Uzanne qui ont été reliés avec soin à l'époque de leur parution, et placés soigneusement dans une bibliothèque choisie. C'est le cas des deux volumes suivants : Le Bric-à-Brac de l'Amour (1879) et Le Calendrier de Vénus (1880). Ces deux ouvrages primitifs du jeune Uzanne ont été tirés à environ 1.000 exemplaires, avec pour chacun un tirage de luxe à 100 exemplaires sur divers papiers. Le tirage courant est sur beau papier vergé. C'est le cas de ces deux volumes. Ils ont été finement reliés à l'époque en demi-veau à coins (veau olive légèrement passé pour l'un des deux volumes). C'est l'artisan relieur Louis Guétant qui les a reliés. Ces volumes ne comportent aucun ex libris imprimés. Toutefois tous deux portent sur les faux-titre la mention manuscrite autographe suivante : De la bibliothèque du Marquis de Salvert Bellenave. Cette mention est-elle de la main du marquis lui-même ? Probable. La bibliothèque dudit marquis a été vendue en 1909 et 1910 en plusieurs parties. Il en a été fait de beaux catalogues : Catalogue de la bibliothèque de feu le marquis E. de Salvert Bellenave. Paris, A. Durel, 1909-1910. Nous ne possédons pas ces catalogues.
      
     
Etienne Marie Noé Dutour de Salvert Bellenave était ingénieur de la Marine, vraisemblablement descendant d'une vieille famille d'Auvergne. Né en 1845 (pour ainsi dire un conscrit d'Octave Uzanne), son père était officier de Marine. Il meurt le 23 janvier 1909, à priori sans descendance, bien qu'il se soit marié depuis le 26 mars 1898 avec Augustine Jeanne Ferelloc.
      L'ingénieur en chef de première classe de Salvert Bellenave est bibliophile. Le catalogue de sa bibliothèque ne compte pas moins de cinq parties : Première partie : Livres anciens des XVe, XVIe et XVIIe siècles : poètes, conteurs, Elzéviers, etc. reliés en maroquin. Deuxième partie : Livres a figures du XVIIIe siècle. Troisième partie : Livres modernes en éditions de grand luxe : reliures d'art, ouvrages ornés d'aquarelles originales, publications des sociétés des bibliophiles. Quatrième partie : Œuvre gravé de Félicien Rops. Cinquième partie : Livres anciens & modernes en tous genres.
      Bibliophile éclectique assurément, aussi bien ancré chez les anciens que chez les modernes, Félicien Rops se taille la part du lion et fait l'objet à lui tout seul de la quatrième partie. La vente s'est déroulée les jeudi 16 et vendredi 17 décembre 1909 à l'Hôtel Drouot à Paris et au début de 1910.
      Un coup d’œil rapide aux Annales des Bibliophiles contemporains fondés par Octave Uzanne nous a permis de constater qu'Etienne de Salvert-Bellenave fait bien partie de la liste des premiers sociétaires (membres fondateurs), sous le titre d'ingénieur de la marine, à l'adresse du 13, Rue de l'Université à Paris. La chose est entendue, Salvert-Bellenave était un Biblio-Contempo de la première heure ! Fidèle à Uzanne et à ses productions littéraires depuis ses premiers écrits. En janvier 1892 les Annales des Bibliophiles contemporains nous indiquent que son adresse est à Toulon. Le marquis faisait également partie de la Société des Amis du Livre (1899) pour laquelle a été gravé son portrait (dont nous n'avons pas la reproduction).
      Les deux volumes mentionnés en tête de ce billet ont été retrouvés en Allemagne ... dans les limbes vertigineuses d'internet ... sans savoir à priori à qui ils avaient appartenu. La vie des livres n'est faite que de hasards heureux et malheureux.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...