samedi 17 janvier 2015

Envoi autographe d'Octave Uzanne à son ami Jacques de La Resle, sur un exemplaire des Poésies de Montreuil (1878) et sur le Miroir du Monde (1887).



"à Jacques de La Resle
avec l'espérance que l'ombre de ce
petit abbé musqué, plaira à sa
poëtique et à sa délicatesse

Octave Uzanne"

Coll. B.-H.R.


      Le 15 août 1878 sort des presses de l'imprimeur Damase Jouaust un petit volume intitulé Poésies de M. de Montreuil. Octave Uzanne n'a pas encore 27 ans et donne là quelques poésies retrouvées dans de vieilles éditions perdues ou d'après des manuscrits inédits issues des archives de Conrart conservées à la bibliothèque de l'Arsenal à Paris. Uzanne dédicace son volume à M. René Kerviler, ingénieur des Ponts et Chaussées (épître dédicatoire imprimée). Vient à la suite une Préface sur Mathieu de Montreuil qui s'ouvre sur ces mots : "Le commerce des femmes est, dit-on, la meilleure école de la politesse et des belles manières." A la fin du volume on trouve les Notes sur les Poésies de Montreuil.
      Ce petit volume in-18 a été imprimé à 517 exemplaires aux frais d'Octave Uzanne. Les exemplaires ordinaires sont imprimés sur beau papier vergé. C'est un exemplaire de cette sorte qu'Octave Uzanne offre à son ami Jacques de La Resle. avec ses mots : "avec l'espérance que l'ombre de ce petit abbé musqué plaira à sa poétique et à sa délicatesse".
      Qui était Jacques de La Resle ? Les quelques recherches rapides que nous avons effectué semblent nous guider vers un ancien domaine seigneurial, celui de La Resle près de Chablis dans le département de l'Yonne, et non loin d'Auxerre. Le château de La Resle a été construit au XVIIe siècle sur la commune de Montigny-la-Resle. La famille Lenfernat ou Lenfernat de La Resle est à l'origine de ce domaine et a vécu de nombreuses générations dans ce château. Le véritable nom du dédicataire d'Octave Uzanne serait donc Jacques Lenfernat de La Resle. La devise de la famille était “Qui fait le bien L’Enfer n’a. Qui fait le mal L’Enfer a”. La généalogie des Lenfernat de La Resle se trouve sur Généanet en ce qui concerne les individus du XVIIe et XVIIIe siècle. Les résultats pour les individus de la fin du XIXe siècle sont minces voire inexistants. Ainsi nous ne savons pas qui était ce Jacques de La Resle, si ce n'est qu'il était sans doute un descendant de cette noble lignée des Lenfernat. Octave Uzanne originaire d'Auxerre aura sans doute fait sa connaissance pendant ses jeunes années, peut-être aux petites écoles d'Auxerre ? 
      Octave Uzanne le décrit "délicat" et appréciant la poésie. Était-il poète ? Probablement du même âge qu'Octave Uzanne, entre 25 et 30 ans en 1878, né vers 1850. Une registre plus approfondie des registres d'état civil nous permettra sans aucun doute d'en savoir plus.
     Le hasard a mis récemment sur notre route un second envoi autographe d'Octave Uzanne au même Jacques de La Resle. Le voici :


"à mon ami Jacques de la Resle,
J'envoie cet exemplaire en feuilles, avant
tout brochage, pour qu'il lise, dans ce
"miroir" sans tain, toute la sympathie
que lui porte
Son affectionné
Octave Uzanne"


Coll. privée


      Le Miroir du Monde a été achevé d'imprimer le 7 novembre 1887. L'envoi date probablement des jours ou semaines qui ont suivis, soit à la fin de l'année 1887 ou au début de 1888, soit près de dix ans après l'envoi autographe sur les Poésies de Montreuil dont nous venons de parler. Une amitié durable donc, qui se traduit par ces volumes offerts accompagnés de mots sympathiques.
      Un troisième envoi qui reste à découvrir prochainement (ou jamais) nous permettra sans doute d'en savoir un peu plus sur cette relation affective.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...