samedi 14 janvier 2012

Octave Uzanne cazinophile ?


À l’occasion de la troisième édition de la première bible des cazinophiles, intitulée Cazin, sa vie et ses éditions, par un cazinophile, Octave Uzanne écrivait en 1877, dans le Bulletin du bouquiniste :

« Quelle est la bibliothèque la moins coordonnée, sur les rayons de laquelle ne s’alignent pas ces charmants petits volumes, si bien reliés en veau pâle ou en maroquin plein, dont les dos s’agrémentent de gracieux petits fers ? Quel est le bibliophile qui ne tienne à honneur de posséder Lafontaine [sic], Voltaire et Rousseau, Bernis et Lafare, Labruyère [sic] et Larochefoucauld [sic] dans ce format si mignard et si commode. Les desiderata les plus chers d’un amateur de livres tendent souvent à compléter une collection Cazin sans cesse ébauchée ; mais l’œuvre de l’éditeur rémois est si vaste, si confuse, si contrefaite, qu’elle arrive à former un dédale où le bibliographe le plus savant risquerait de s’égarer.
C’est donc avec un réel plaisir que nous signalons aux Cazinophiles la réimpression d’une Bibliographie cazinienne dont la première édition remonte à 1863 et la seconde à 1876. – Cet ouvrage, dû aux patientes recherches de Brissart-Binet, libraire à Reims, n’a pas été tiré à plus de 150 exemplaires dans un format petit in-8. L’exécution de ce volume, sur vergé de Hollande, est, en quelque sorte, une merveille de fidélité typographique. La justification, le caractère, rappellent à s’y méprendre les plus correctes éditions de Cazin.
Outre une étude, du plus vif intérêt, sur la vie et les ouvrages de Hubert-Martin Cazin, M. Brissart-Binet nous présente le catalogue général de ses éditions, la liste des imitations et des contrefaçons, et une table alphabétique des ouvrages anonymes et des noms d’auteur.
Certes, pour un érudit rigoriste, cet ouvrage laisse encore bien des lacunes à compléter, mais après avoir songé au colossal travail auquel il eût fallu se livrer pour donner en deux ou plusieurs volumes une Bibliographie cazinienne au grand complet, les bibliophiles et les chercheurs ne manqueront pas de voter des actions de grâce au studieux catalographe, qui a su nous présenter, dans un format restreint, tous les renseignements utiles, que des recherches sans nombre lui ont permis de colliger. »

Jean-Paul Fontaine


À paraître en mai prochain :

Cazin, l’éponyme galvaudé, par Jean-Paul Fontaine.
Broché avec rabats, 17 x 23 cm, 340 pages, plus deux cahiers d’illustrations de 32 pages, tirage 400 exemplaires. Les exemplaires de tête comprendront un tirage sur beau papier d’un frontispice inédit d’Eugène Varin d’après Alfred Delauney [v. 1868].

Résultat de plus de quinze années de recherches sur le célèbre libraire et éditeur parisien, d'origine rémoise, Hubert-Martin Cazin (1724-1795), cet ouvrage, préfacé par Christian Galantaris, libraire expert honoraire près la Cour d'appel de Paris, renouvelle la biographie et la bibliographie de Cazin, pour lesquelles les bibliophiles, les libraires et les universitaires ne disposaient que d'un ouvrage fautif publié il y a un siècle et demi.

L’Hexaèdre, éditeur
10, rue Joseph de Maistre
75018 Paris
Site internet : http://www.hexaedre.fr/accueil/accueil.html
Commande en ligne : info@hexaedre.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...