vendredi 26 décembre 2014

Deux billets autographes d'Octave Uzanne au poète et critique d'art Achille Segard (1872-1936).


     
Achille Segard (1872-1936)
dessin par Antonio de La Gandara
Voici deux lettres d'Octave Uzanne adressées au poète et critique d'art Achille Sègard (1872-1936). Ce sont les deux seules lettres d'Octave Uzanne qui se sont retrouvées vendues lors de la dispersion du fonds d'archives Achille Sègard chez ADER à Paris en décembre dernier.

       En 1899 Achille Segard est âgé de 27 ans contre 48 pour Octave Uzanne. 
      Ces deux courts billets nous montre une relation cordiale, sans plus. Les deux hommes ne semblent pas être amis ni intimes, c'est leur travail respectif dans le milieu littéraire qui les met ici en relation.
      Toutes deux envoyées à un mois d'intervalle entre début novembre et mi-décembre 1899, elles évoquent quelques événements qui ne nous sont pas encore tous connus. Quels sont les deux petits volumes que vient de faire paraître Sègard au début de novembre 1899 ? Quelle est cette conférence qu'Uzanne devait faire au Hâvre et dont on ne retrouve pas la trace ? De quel livre parle-t-il lorsqu'il évoque le sujet de cette conférence qui paraîtra "bientôt" en un volume de luxe ? Nous pourrons sans doute répondre à ces questions très bientôt. En attendant, les voici.

Bertrand Hugonnard-Roche


* *
* *

Paris [17, Quai Voltaire], ce 4 novembre 1899

Cher monsieur,
J'ai été dans l'obligation absolue de sortir aujourd'hui, sans avoir le temps de vous aviser que je ne serais point chez moi.
Excusez-moi. Je vis en ce moment, comme à la veille d'un départ, très bousculé ; mais j'espère le plaisir de vous rencontrer en décembre et de vous parler de vos deux petits volumes dont je vous remercie. Je n'ai pu encore que les parcourir.
Agréez l'expression de mes sentiments sympathiques.

Octave Uzanne

* *
* *

Paris [17, Quai Voltaire], ce 10 décembre 1899

Cher monsieur,
je n'ai reçu aucune nouvelle du Havre. J'attendrai pour prendre ma décision d'avoir été de nouveau provoqué à la conférence en question ; d'ici là, je me réserve le sujet et la conférence. Je vous aviserai s'il y avait pour vous à me suppléer. En tout cas le sujet de ma conférence est achevé d'écrire et paraîtra bientôt en un volume de luxe.

Mes salutations

Octave Uzanne

* *
* *

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...