mardi 19 mai 2015

Octave Uzanne vient d'être nommé sociétaire de l'Association des Critiques d'Art Français (octobre 1929).




      On peut lire dans le bulletin mensuel d'octobre 1929 de la société artistique et littéraire du Cornet fondée en 1896 la brève suivante : Octave Uzanne vient d'être nommé sociétaire de l'Association des Critiques d'Art Français.
      On a envie d'écrire : il était temps ! Octave Uzanne venait d'avoir 78 ans. Il mourra deux ans plus tard. Sa carrière de critique d'art, éclipsée sans ménagement par celle de chroniqueur à la Dépêche de Toulouse pendant près de 30 ans (1902-1931), n'a pour ainsi dire pas été considérée alors que dès les dernières années du XIXe siècle elle était une des principales composantes de son œuvre publiée.
      Octave Uzanne écrivait dans son Miroir du Monde publié en 1888 : « Nous nous vendons au monde à si bas prix, que son service nous coûte à la fin fort cher ; nous lui sacrifions corps et âme, et il ne nous récompense que de fumée et de vaines espérances. »
      A défaut d'avoir attiré à lui la célébrité Octave Uzanne avait en lui cette lucidité désenchantée qui rend impassible devant la vie comme devant la mort.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...