samedi 9 mai 2015

Octave Uzanne et le tunnel sous la Manche (1922) "un grand pas sera fait pour la conquête de la paix mondiale et le pacte de garantie cessera d'être un chiffon de papier que tant d'éventualités peuvent réduire à néant. ".


      Retrouvé un peu par hasard dans les méandres numérisés de Gallica hier au soir, voici un petit entrefilet qui nous indique encore une fois combien Octave Uzanne pouvait s'éparpiller dans tous les journaux, y compris les journaux locaux. Ce paragraphe paraît dans l'Homme libre du jeudi 30 mars 1922 et fait référence à un article publié par Uzanne dans le Progrès de Saône-et-Loire. A ce jour, nous n'avions pas connaissance de cette participation, même ponctuelle, à ce journal bourguignon. Voici le paragraphe en question :

Le tunnel sous la Manche

      Il y a quelques jours, un membre de la Chambre des communes proposait que pour employer les chômeurs anglais, on commençât les travaux du tunnel sous la Manche. De nombreuses raisons économiques et militaires rendent l'exécution nécessaire d'un projet si souvent remis.
      M. Octave Uzanne, dans le Progrès de Saône-et-Loire, qui rappelle toutes les raisons d'être du fameux tunnel, donne la meilleure, peut-être :
      "Le jour prochain, espérons-le, où les Chambres d'outre-Manche, se décideront enfin loyalement, après tant d'atermoiements, à voter la construction du tunnel anglo-français, ce jour-là, un grand pas sera fait pour la conquête de la paix mondiale et le pacte de garantie cessera d'être un chiffon de papier que tant d'éventualités peuvent réduire à néant. Le vrai trait d'union n'est autre que l'ouverture du tunnel et son exploitation intensive."

      Ce tunnel tant espéré et plébiscité par Octave Uzanne en 1922 verra finalement le jour. Il aura fallut attendre cependant 72 ans. La mise en service du tunnel sous la manche date du 1er juin 1994. Les travaux ont débuté le 15 décembre 1987 et ont été achevés le 10 décembre 1993. La société Eurotunnel qui exploite cette infrastructure a réalisé un résultat net de 32 millions d'euros en 2012, 101 millions en 2013. Le bénéfice net s'élève à 57 millions d'euros pour 2014. L'activité se partage entre le transport de marchandises et le transport de voyageurs.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...