mercredi 18 mars 2015

Acquisition récente : eau-forte de Fernand Desmoulin d'après Théodule Augustin Ribot, épreuve sur Japon dédicacée à Joseph Uzanne.



Eau-forte 43,5 x 31,5 cm sur feuille de papier Japon 61 x 47 cm
par Fernand Desmoulin (1) d'après Théodule Ribot (2)
Epreuve d'artiste avec remarque (portrait du graveur)
et dédicacée à la mine de plomd :

"A mon ami J. Uzanne bien affectueusement
F. Desmoulin"

Cette estampe est titrée L'Alchimiste au verso à la mine de plomb.


Cette acquisition récente faite auprès d'un marchand en Italie (à Tarente, talon de la botte italienne), nous indique une amitié que nous ne connaissions pas à Joseph Uzanne. Curieusement le graveur Fernand Desmoulin (3) n'apparaît pas dans la liste des personnalités figurant dans la table générale des Figures Mariani. On aurait pu s'y attendre. Nous n'avons pas retrouvé la trace de ce tableau de Ribot dans les collections publiques.

Bertrand Hugonnard-Roche



Détail de la dédicace à Joseph Uzanne


(1) Fernand Desmoulin (1853-1914), dessinateur, illustrateur et aquafortiste français renommé. Il a son musée à Brantôme (24).
(2) Théodule Augustin Ribot (1823-1891), peintre réaliste français.
(3) C’est à l’âge de 50 ans, que Fernand Desmoulins artiste peintre prisé par les célébrités politiques, scientifiques et littéraires de la Troisième République, assiste à une séance de table tournante chez Victorien Sardou. De retour à son atelier, il éprouve alors la nécessité de prendre une feuille et un crayon. Aussitôt, sa main tremble, sursaute, pour finalement courir sur le papier, inscrivant des spirales désordonnées, sans aucun contrôle de la raison. C’est ainsi que Desmoulins réalisera des dizaines de dessins spirites, opérant dans l’obscurité, à l’envers ou de biais, la tête enfermée dans un sac, ne pouvant rien diriger ni voir. En 10 ou 20 mn, il était capable de produire un dessin médiumnique alors qu’il avait besoin de cinq à six jours pour exécuter ses propres toiles. Certains dessins sont plus élaborés, d’autres, en revanche, se couvrent d’inscriptions, comme les bribes d’une conversation avec l’au-delà. Desmoulin expose ses œuvres médiumniques lors du congrès spirite de 1900 et en 1901. Les collections du peintre sont au musée de Brantôme en Dordogne, sa veuve ayant donné ses œuvres à la ville qu’il aimait, située en plein cœur du Périgord Vert. (SOURCE).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...