jeudi 5 mars 2015

23 octobre 1906 : Monument Jean Lorrain à Fécamp (Seine-Inférieure), délibération du conseil municipal (demande de subvention). Octave Uzanne membre du comité pour l'érection d'un monument à la mémoire de Jean Lorrain.

Monument à la mémoire de Jean Lorrain,
érigé à Fécamp en 1912.

Alphonse Saladin sculpteur
Voici un document intéressant où se trouve mêlés quelques hommes de lettres parisiens amis de Jean Lorrain. Octave Uzanne est de ce comité pour l'érection d'un monument à la mémoire de Jean Lorrain à Fécamp. Nous transcrivons ci-dessous ce document officiel dactylographié. Au recto de ce document se trouve, sur papier à en-tête de la mairie de Fécamp, l'extrait du registre des délibérations du conseil municipal de cette ville en date du 22 octobre 1906.


Bertrand Hugonnard-Roche










Monument à Jean Lorrain

      Messieurs,

      Notre commission des finances a été saisie d'une demande de subvention, faite au Conseil Municipal, à l'effet de contribuer à l'érection d'un monument dans notre ville, à la mémoire de Jean Lorrain, notre compatriote.

      Le comité qui s'est constitué à Paris est composé de littérateurs éminents parmi lesquels figurent M. Paul Adam comme Président, MM. Briand, Ministre de l'Instruction Publique, Maurice Donnay, Charles Henry Hirsch, Michel Provins, Octave Uzanne, Laurent Tailhade, Docteur Pozzi sénateur, docteur Albert Robin, Henry Kistemaeckers, Alfred Vallette, et bien d'autres hommes célèbres encore.
      Si le genre de littérature de Jean Lorrain peut être discuté, - quel homme de lettres n'attire pas la critique, - il est juste de reconnaître et de se féliciter que dans le monde du journalisme, des lettres et du théâtre, son nom ait brillé avec éclat et que notre concitoyen, de son nom patronymique, Paul Duval, qui dort son dernier sommeil dans le cimetière de Fécamp, ait laissé des oeuvres d'une originalité puissante.
      Votre commission estime que le Conseil Municipal serait bien venu à accorder une subvention pour l'érection d'un monument en la mémoire de Jean Lorrain, monument pour lequel nous vous demanderons d'accorder un emplacement au cimetière.
      Elle vous propose de voter un crédit de 500 francs à cet effet sur les fonds libres de l'exercice courant.

      Les conclusions du rapport sont adoptées.
      Au registre suivent les signatures.

      Pour expédition conforme
      Fécamp, le 23 octobre 1906 (*)

      Le Maire,

      Signé : Lecanu, Adjoint



Coll. B. H.-R.


(*) Dans une nouvelle délibération du Conseil Municipal de la ville de Fécamp en date du 26 novembre 1906, soit environ un mois plus tard, on apprend que le Président du Comité, Paul Adam, précise qu'il ne s'agit pas d'élever un monument funéraire à la gloire de Jean Lorrain, mais un monument public pour lui rendre un éclatant hommage. Le Conseil Municipal accepte cette demande émanant de la Commission de l'intérieur et des finances. On peut lire ces quelques lignes cinglantes dans le procès verbal du Conseil Municipal : "Votre commission, après un examen approfondi de la question, s'est résolu à déférer à la demande du Comité de Paris. Nous n'ignorons pas que la décision que nous vous proposons de prendre sera critiquée par un certain nombre d'habitants de notre ville qui peuvent avoir été très justement froissées des attaques dont elles ont été l'objet de la part de Jean Lorrain ; nous ne croyons pas être injustes envers sa mémoire en disant qu'il eut certes mieux valu qu'il n'eut point écrit certaines de ses oeuvres indignes de son grand talent d'écrivain. Cependant nous leur demanderons, à ces personnes de faire l'oubli sur tout cela ; et si nous ne pouvons leur demander d'être avec le Comité de Paris pour l'érection du monument qu'il s'agit d'élever, nous leur dirons qu'il serait vraiment excessif, pour des questions de personnes, de priver la ville de Fécamp d'un monument qui l'embellira et rappellera à nos descendants le souvenir d'un écrivain de race. Enfin, dernière considération qui a bien son poids, nous aurions mauvaise grâce à refuser la demande qui nous est faite par le Comité qui a pris l'initiative de ce monument, comité composé d'hommes éminents dans tous les genres, qui a pour président M. Paul Adam et pour membres des hommes comme le Sénateur Pozzi et Albert Robin, membres tous deux de l'Académie de Médecine, Gabriel Fauré, Directeur du Conservatoire de musique de Paris, Henri Letellier, Directeur du "Journal" et tant d'autres. [...]" L'emplacement exact où sera élevé le monument reste à déterminer à cette date mais se situera Quai Guy de Maupassant, près de la maison où est né Jean Lorrain. Nous avons la chance de posséder unc copie dactylographiée d'époque du devis pour les travaux. En voici quelques éléments : Matériel, terre, madriers, armatures, etc : 80 francs. Séances du modèle, mannequin, étoffe : 500 francs. Architecture, moulurier : 200 francs. Moulage du modèle terminé : 250 francs. Soit 1030 francs d'une part. D'autre part les frais de l'éxécution en bronze et pierre de Chauvigny du modèle : Fonte de la stature, des fleurs et du médaillon (maison Couverset) : 1850 francs. Ajustage et montage sur place : 150 francs. Prix de la pierre (maison Fèvre) : 550 francs. Prix de la marbrerie : 2000 francs.Transport et emballage (environ 300 francs). Maçonnerie à Fécamp et mise en place : 400 francs. Soit un total pour cette seconde part de 5250 francs. Le total tout compris s'élevant à 6280 francs. Une note manuscrite datée du dimanche 2 juillet 1911 ajoutée au bas de ce devis indique que le statuaire est un certain Alphonse Saladin qui s'engage à respecter les prix mentionnés. (Les documents évoqués dans cet article sont la propriété de M. Bertrand Hugonnard-Roche à la date du 5 mars 2015 et font partie d'un dossier manuscrit composé par M. Georges Normandy). Le monument a finalement été érigé en juillet 1912. Voici un article la revue La Normandie d'avril 1917 : Nous publions sur notre couverture une reproduction du gracieux et sobre monument érigé à la gloire de Jean Lorrain, à Fécamp (Seine-Inférieure), sa ville natale, par un comité constitué sur l’initiative de M. Georges Normandy (un Fécampois lui aussi), et présidé par le maître écrivain Paul Adam. Cette œuvre élégante, sortant si heureusement de la banalité conventionnelle, grâce au talent du sculpteur Alphonse Saladin, actuellement au front (où sa bravoure et son habileté de mitrailleur lui ont valu la Croix de guerre), fut exposée au Salon des Artistes français, avant d'être transportée à Fécamp. L'inauguration solennelle dans les jardins de l'Hôtel de Ville au pied des formidables murailles de l'abbaye, eut lieu, le 28 juillet 1912, sous la présidence de M. Paul Brulat, vice-président de la Société des Gens de Lettres, délégué du Sous-Secrétaire d'Etat des Beaux-Arts, de Mme P. Duval-Lorrain, vénérable mère du grand écrivain, en présence de MM. Jean de Bonnefon, délégué du Comité ; Georges Bureau, député, qui se souvint, ce jour-là, d'avoir été un bon écrivain avant de devenir un homme de gouvernement hors pair ; R. Duglé, maire de la ville ; des deux plus célèbres écrivains vivants de chez nous : l'admirable prosateur Jean Revel, et le célèbre poète Robert de la Villehervé : aux applaudissements d'une foule immense, où autour de nombreux étrangers, se réunissaient sans distinction de parti, toutes les notabilités de la ville, parmi lesquelles on remarguait surtout les membres de la famille Le Grand, illustres industriels qui, avec La Bénédictine, ont fait connaître Fécamp à l'univers entier ; les membres de la Société commerciale des Fêtes, du Vieux Fécamp ; le grand peintre fécampois A.-P. Leroux, à l'œuvre de qui nous allons consacrer une étude illustrée : le romancier yportais et parisien René Le Cœur, etc. Les envoyés spéciaux de la presse parisienne et régionale signalèrent encore parmi les assistants le fameux tragédien de Max, qui triompha le soir au gala du Casino en même temps que l’étonnante chorégraphe Germaine Aymos (de l'Odéon) : le grand orateur Charles-Brun, délégué de la Fédération régionaliste française, etc. (La Rédaction de La Normandie).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...