lundi 17 février 2014

Octave Uzanne rend compte de la parution de la Pudeur de Sodome de Gustave Guiches dans la revue Le Livre (10 novembre 1888).


Frontispice de Félicien Rops
pour la Pudeur de Sodome par G. Guiches (1888)
Pour faire suite à l'article consacré aux deux volumes de Souvenirs de Gustave Guiches évoqués dans une lettre par Octave Uzanne, voici peut-être une des premières "rencontres" entre les deux hommes de lettres. Nous avons déniché dans la revue Le Livre (Bibliographie moderne, Petite Gazette du Bibliophile), livraison du 10 novembre 1888, un petit entrefilet comme suit :

La même librairie Quantin a mis en vente, sous format in-4°, trois cent exemplaires d'une oeuvre maîtresse de Gustave Guiches : La Pudeur de Sodome. Le jeune romancier, auteur de Céleste Prudhommat, a, dans cet ouvrage de pure archéologie littéraire, fait montre d'un puissant talent descriptif et il a su rester biblique avec grandeur, sans rechercher la peinture des aberrations passionnelles de la cité maudite.
Félicien Rops a frontispicé ou plutôt culispicé ce livre d'une eau-forte magistrale, qui éclate sous le faux-titre avec une allure énigmatique et un dessin d'une science achevée.


O. U.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...