mercredi 19 février 2014

"En dédiant notre ouvrage à la mémoire d'Octave Uzanne, nous ne rendons pas seulement un juste hommage au grand écrivain qui fut en France l'un des plus remarquables initiateurs des études casanoviennes" (Avant-propos de Casanova après les mémoires, Ed. Maynial et Raoul Veze, Mercure de France, 1952).


A la mémoire d'Octave Uzanne.


AVANT-PROPOS (*)


En dédiant notre ouvrage à la mémoire d'Octave Uzanne, nous ne rendons pas seulement un juste hommage au grand écrivain qui fut en France l'un des plus remarquables initiateurs des études casanoviennes ; nous voulons aussi marquer notre reconnaissance à l'aimable confrère, au généreux érudit, qui, prodigue des trésors qu'il possédait, nous a fourni les premiers documents sur lesquels est établi notre livre, en même temps qu'il nous inspirait le désir de l'écrire. Ne disait-il pas lui-même, dans l'Introduction du premier volume des Mémoires (Editions de la Sirène, 1924) : "On publiera sans doute quelque jour, à l'aide de nombreux documents mis au jour et d'excellentes études éditées un peu partout, le chapitre qu'il reste à écrire en suite des Mémoires arrêtés à la date de 1774, à Trieste."
Ce dernier chapitre, le voici. Il ne nous appartient pas de décider si nous l'avons mené à bonne fin, mais si nous avons pu l'entreprendre, c'est en suivant le conseil d'Octave Uzanne, en utilisant cette poussière de documents de toutes sortes et de toutes provenances que l'auteur des célèbres Mémoires a laissée après lui. [...] Il nous a paru équitable d'associer ici le nom de M. Bernhard Marr à celui d'Octave Uzanne, dans un même hommage de reconnaissance. [...]


Edouard Maynial (**)



(*) extrait de l'Avant-propos de La fin d'un aventurier, Casanova après les mémoires, par Edouard Maynial et Raoul Vèze. Paris, Mercure de France, 1952. 1 vol. in-18 (187 x 120 mm), 279-(2) pp. C'est à notre connaissance le seul ouvrage imprimé dédié "à la mémoire d'Octave Uzanne". Nous reviendrons prochainement sur les études casanoviennes menées par Octave Uzanne dès les années 1880.

(**) Edouard Maynial (1879-1966) a dû rencontrer très tôt Octave Uzanne pour échanger au sujet de Casanova, probablement un peu avant 1911, date à laquelle il publie un Casanova et son temps (Mercure de France, 1911). Il publiera ensuite des Lettres de femmes à Casanova (L. Michaud, 1912) et Les plus belles heures d'amour de Casanova (G. Crès, 1923). On sait par ailleurs que Raoul Vèze fut avec Octave Uzanne, l'un des préfaciers et éditeurs des Mémoires de J. Casanova de Seingalt écrits par lui-même (12 volumes. Editions de la Sirène, 1924-1936). Octave Uzanne a préfacé le premier volume de cette édition.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...