mardi 4 février 2014

Joseph Uzanne (1850-1937), doyen des critiques d'art, obtient le prix annuel de 1.000 francs du nouveau Syndicat de la Presse artistique professionnelle fondé en juillet 1936.



Nouvelles brèves.
Paris.


Le Syndicat de la Presse artistique professionnelle est fondé. A la suite de deux déjeuners confraternels qui fêtèrent, le premier, Mucha et Gino Severini, le second, les 80 ans de Thiébault-Sisson, cette création fut décidée : les écrivains chroniqueurs et rédacteurs, dont la profession est d'informer le public des questions d'art par le périodique ou le journal écrit et parlé, ne s'étaient pas encore groupés dans un syndicat professionnel, leur permettant de se donner un appui confraternel et d'organiser un système d'échanges d'informations dont puissent bénéficier ceux qu'ils ont pour mission de renseigner sur l'évolution des arts plastiques ainsi que sur la musique, les spectacles, le cinéma et la T.S.F., dans leurs rapports avec l'Art. Pour combler cette lacune, trente d'entre eux ont déposé, à la date du 9 juillet, les statuts du Syndicat de la Presse artistique professionnelle qu'ils ont fondé pour la défense légitime et normale de leurs intérêts, dans le cadre des lois de 1884 et 1927 sur les associations syndicales. Ils ont ainsi constitué leur bureau : Président : M. Gabriel Boissy ; vice-présidents : MM. Jean Cassou et Guillaume Janneau ; secrétaire général : M. Jacques Guenne ; secrétaire général adjoint : M. Gaston Poulain ; trésorier : M. André Dezarrois.
Le nouveau Syndicat vient d'attribuer pour la première fois son prix annuel de 1.000 fr. à M. Joseph Uzanne, doyen des critiques d'art, ancien combattant de 1870, âgé de 86 ans.



Extrait de LA REVUE DE L'ART ANCIEN ET MODERNE, 1936
Vol. 70, p. 118.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...