lundi 16 février 2015

Octave Uzanne aux Etats-Unis, Félicien Rops lui écrit (28 avril) : "Chicago est plus monumental que New-York. Le mauvais gout new yorkais s’y grandiose & disparait. L’énormité a aussi sa beauté."


Voici une nouvelle lettre extraite de la base de données nouvellement mise en ligne par le Musée Félicien Rops de Namur (Belgique) et dont nous avons rendu compte dernièrement. Cette lettre est intéressante : Octave Uzanne est aux Etats-Unis pour couvrir la World's Fair de Chicago pour le Figaro. Elle date du 28 avril 1893.

Bertrand Hugonnard-Roche
  
Lettre N°196 de la nomenclature


© Photographie Vincent Everarts
[1r° : 1] Paris 28 avril 1893 Mon Cher Vieux, Reçu & avec quel grand plaisir, enfin, de tes nouvelles ! Il fait ici un temps du mois d’Aout, – & tu dois avoir à peu près le même temps labas, puisque tu as fait un pacte avec le soleil ; Ton grand enthousiasme américain ne m’étonne pas, je t’en avais prévenu. La médaille a bien quelques petits revers, mais tu ne t’en apercevras guère, les conditions particulières dans lesquelles tu voyages labàs serviront à continuer ton enchantement. Chicago est plus monumental que New-York. Le mauvais gout new yorkais s’y grandiose & disparait. L’énormité a aussi sa beauté. Plus facile à atteindre que l’autre, celle qui doit être petite pour être vue. La Ste Chapelle & St Marc de Venise danseraient dans l’hotel de ville de Philadelphie, mais tout le génie américain ne pourrait pas en inventer un chapiteau gros comme le poing. Ne t’y laisse pas prendre. Je connais la genèse de ces grosseurs qui sont même souvent des grossièretés : Ce sont des bandes d’architectes de Francfort & de Hambourg qui se sont jetés, après l’incendie de Chicago sur l’Amérique du Nord et qui aidés par les admirables matériaux que fournissaient le pays se sont livrés à des grossoyements qui ne manquent pas « de curiosité » mais sans plus ! Ce n’est pas encore eux qui feront Notre Dame ! Les soubassements en grès de Chicago vont t’étonner, mais un maçon 

© Photographie Vincent Everarts
[1v° : 2] n’a pas besoin d’un architecte pour entasser ces choses là les unes sur les autres. N oublie pas que le Temple de Gnide en Carie, n’avait que six petites colonnes ioniques sous la pureté de son attique, mais qu’elles constitueaient le canon de la proportion humaine : la somme ! Je ne veux pas que mon ami Octave, Parisien, Français et artiste, se déshonore par des admirations injustifiées, et souligne de son approbation des laideurs qui ne méritent que l’approbation des gros publics de labàs, dont l’œil est gros comme l’entour. – Quant au reste, au machinisme amusant de la boutique Américaine : tu as raison c’est très neuf, et facile en voyage. Ici, mon vieil, on se plaint de la sécheresse ! ! Nous avons quitté la rue de Grammont pour la : rue du Marché des Blancs Manteaux ! N°2. « Drôle ! – Sans bail, pour un an nous nous sommes campés là en attendant. Écris toujours à la ½ Lune –, j’y vis presque toujours. Je me remets au travail tout doucement. La maison : DULUC & FRESNAY-GOUFFÉ est ouverte. Il n’y a pas moyen d’empêcher ma femme de faire quelque chose ! Mais enfin cette nouvelle association, laisse mes deux chères compagnes à peu près libres, & ne les astreindra à aucun travail assidu, tout en leur laissant la moitié des bénéfices. Ce sont d’excellentes conditions de société. Je t’écris chez Mariani. je t’enverrai

© Photographie Vincent Everarts
[1v° : 3] une lettre pour Montréal, pour un abbé charmant spirituel & lancé labas. Grandes amitiés a notre vieil ami Jolly Boivallot & à son fils. Nous gardons ma femme et moi tous les deux, le meilleur souvenir. Vu personne. Haraucourt disparu dans des mondes chics o[ù] il pontifie en vue de l’Académie future il tire de loin : sous œil a comme les carabines Minié une hausse à parabole. L’Exposition ouvre demain. Les vernisseuses sortent leur toilettes & leur exclamations d’admirativité les plus fin de-siècle. Godebski y sera, que la Pologne se rassure ! Nous t’embrassons tous à vieux & jeunes bras. Ton ancien copain Fély

© Photographie Vincent Everarts - http://ropslettres.province.namur.be/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...