lundi 28 avril 2014

"à Georges Maurevert, dont j'aime tous les éclats de style dans ses brillantes chroniques à feux variés de "L'éclaireur de Nice". 25 novembre 1911



Coll. Bertrand Hugonnard-Roche


"à Georges Maurevert, dont j'aime tous les éclats de style dans ses brillantes chroniques à feux variés de "L'éclaireur de Nice". (dont il est le phare à fulgurances trop espacées à mon gré ! -) Octave Uzanne. Cannes 25 XI. 1911."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...