vendredi 26 juin 2015

Octave Uzanne, la liberté d'expression au sein du Livre et Emile Zola (décembre 1887).


     
oici une petite note placée en tête de la Critique littéraire du mois [livraison du 10 décembre 1887] de la revue Le Livre.

      "Nous considérons que la critique du Livre doit se produire en toute liberté d'expression, selon les sentiments personnels de ceux à qui nous accordons notre confiance. Parfois il nous en coûte de nous effacer devant une opinion entièrement opposée à la nôtre, mais nous jugeons que notre devoir nous impose de ne jamais exercer la moindre pression sur les tendances et l'esprit de nos collaborateurs. Nous éprouvons à l'égard du dernier roman de M. Zola [La Terre] un sentiment pénible et, il faut le dire, empreint d'un réel dégoût pour les écœurantes peintures qui maculent une œuvre superbe par endroits. Nos lecteurs verront que notre collaborateur [qui signe G. T.] n'a a pas jugé ainsi. Nous lui laissons donc la parole sans partager aucunement tous ses enthousiasmes. O.U. [pour Octave Uzanne]"

      Suit un long commentaire enthousiaste sur La Terre de Zola signé des initiales G. T. (initiales récurrentes dans les comptes-rendus du Livre). On retrouvera sur ce site quelques avis d'Octave Uzanne sur Zola et son œuvre.
      Nous ne savons pas qui se cache derrière les initiales G. T., mais nous savons maintenant qu'il ne s'agit pas d'Octave Uzanne.


Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...