jeudi 2 janvier 2014

Deux documents imprimés retrouvés sur la constitution de la Société des Bibliophiles Contemporains (18 novembre 1889) fondée par Octave Uzanne.


Vignette-Marque dessinée par Eugène Courboin
pour les Bibliophiles contemporains (1889)
Deux petits documents découverts récemment viennent compléter ce que nous savions déjà en partie sur les conditions de la formation de la Société des Bibliophiles Contemporains fondée à l'initiative d'Octave Uzanne à la fin de l'année 1889.

Il s'agit tout d'abord d'un feuillet in-8 de 4 pages qui contient l'ordre du jour de l'assemblée du 18 novembre 1889 (f°1), la proposition du comité (f°2), la liste des ouvrages proposés pour être publiés par la Société dans le cours du 1er exercice 1889-1890 (f°3) et un avis important (f°4), que nous reproduisons textuellement ci-dessous :









BIBLIOPHILES CONTEMPORAINS
- Académie des Beaux Livres -


ORDRE DU JOUR
DE
L’ASSEMBLÉE DU 18 NOVEMBRE 1889


1° Constitution de la Société. - Examen et Approbation des Statuts ;
2° Election d'un Comité ;
3° Examen et adoption du Règlement intérieur ;
4° Choix d'un ouvrage ou de trois petites publications pour le premier exercice 1889-1890 ;
5° Proposition d'un Dîner annuel et fixation de la date.



PROPOSITION DU COMITÉ
A NOMMER
DANS LA RÉUNION CONSTITUTIVE DES BIBLIOPHILES CONTEMPORAINS.


PRÉSIDENT (1)

M. ..........................................

VICE-PRÉSIDENTS

1° M. Charles COUSIN, Inspecteur principal, Délégué à l'Exploitation des Chemins de fer du Nord, Vice-Président des Amis des Livres ;

2° M. Henri BÉRALDI, iconographe des Graveurs du XIXe siècle, etc.

ARCHIVISTE-TRÉSORIER

M. Jules BRIVOIS, Bibliographe des Ouvrages illustrés du XIXe siècle.

SECRÉTAIRES

MM. Alfred PIAT, ancien notaire ;
        B.-H. GAUSSERON, professeur de l'Université.

ASSESSEURS

MM. Gustave RUBATTEL, Président des Amis des Livres de Lyon ;
         Paul LACOMBE ;
         Henry HOUSSAYE, homme de lettres ;
         Maurice QUENTIN-BAUCHART.

1. Nous soumettons ici une liste de Candidatures qui nous semble devoir réunir tous les suffrages des Bibliophiles Contemporains, auxquels il incombe cependant de choisir eux-mêmes leur Président, qu'il ne nous appartient point de désigner.



OUVRAGES PROPOSÉS
pour être publiés
par la société dans le cours du 1er exercice 1889-1890


Pour affirmer plus vivement la raison sociale de l'Académie des Beaux Livres, nous pensons qu'il conviendrait, dans le cours du premier exercice, de publier, en dehors de l'Annuaire, deux ou trois petits ouvrages destinés à former d'élégantes et fortes plaquettes, dont l'illustration serait conçue et exécutée d'après diverses combinaisons de compositions décoratives et par des interprétations variées de gravure.

Nous proposons donc :

1° LA LÉGENDE DE SAINT-JULIEN L'HOSPITALIER, conte de Gustave Flaubert, avec illustrations de Luc-Olivier Merson ; [cet ouvrage n'a finalement jamais vu le jour]

2° L'ABBESSE DE CASTRO, de Stendhal (H. Beyle), avec de nombreuses compositions d'Eugène Courboin ; [premier ouvrage publié par les Bibliophiles contemporains]

3° LES DÉBUTS DE CÉSAR BORGIA, roman historique de Jean Richepin, avec illustrations de Rochegrosse. [second ouvrage publié par les Bibliophiles contemporains]

La publication de ces trois ouvrages ne devant pas dépasser le prix de 200 francs par Sociétaire, selon l'Article du Règlement intérieur.)



AVIS IMPORTANT


Ceux des Sociétaires qui ne pourraient assister à la réunion constitutive du 18 novembre prochain sont priés de vouloir bien adresser, avant le 15 de ce mois, les bulletins de vote suivants, écrits sur feuilles séparées, au fondateur, 17, quai Voltaire :

1° Approbation intégrale signée des Statuts et du Règlement intérieur ;

2° Bulletin désignant le président et les neuf membres du Comité ;

3° Une proposition d'ouvrages à publier ou bien une adhésion aux publications proposées ci-contre ;

4° Fixation d'une date pour un dîner annuel.

Les Sociétaires de l'étranger qui recevraient tardivement cette convocation peuvent adresser leurs votes par dépêche.

[ce bulletin est simplement orné d'une lettrine et de quelques filets et a été imprimé par la maison Quantin à Paris, 7, rue Saint-Benoît.]

Le deuxième document que nous souhaitions évoquer ici en le reproduisant également textuellement dans son intégralité, est un petit compte-rendu rédigé à l'issue de l'assemblée constitutive des Bibliophiles Contemporains et daté du 27 novembre 1889. Il est signé par B.-H. Gausseron, secrétaire-adjoint, pour le Président [Octave Uzanne]. Voici le texte :

Monsieur et cher collègue,

L'Assemblée constitutive de la Société des Bibliophiles Contemporains a eu lieu le lundi 18 novembre 1889.
Les Membres fondateurs présents ont voté les Statuts et le Règlement - dont un exemplaire vous avait été envoyé, - avec quelques modifications de détail qui seront portées à votre connaissance, lorsque notre Société aura reçu l'approbation de l'Autorité compétente.
Le Comité a été constitué comme suit :

M. Octave Uzanne, premier fondateur, a été nommé Président pour trois années.

Les neuf Membres ci-dessous désignés ont été nommés pour un an.

Vice-Présidents :

M. Charles Cousin. - M. Henri Beraldi.

Archivite-Trésorier :

M. Jules Brivois.

Secrétaires :

M. Alfred Piat - M. B.-H. Gausseron.

Assesseurs :

MM. Henri Houssaye, Rubattel, Paul Lacombe, Maurice Quentin-Bauchart.

L'Assemblée a décidé de voter les trois ouvrages qui ont été proposés.
En outre, il a été convenu que les membres fondateurs se réuniraient en un Dîner dont la date est dès aujourd'hui fixée au Mercredi 18 décembre prochain.
Le prix de ce dîner ne saurait dépasser Quinze francs. Ceux de nos collègues qui seraient assurés d'y pouvoir assister sont priés de vouloir bien envoyer leur adhésion au 1er secrétaire de la Société, M. Alfred Piat, 68, Avenue d'Iéna, à Paris, avant le 10 décembre.
Le choix du local dépendant du nombre des adhérents sera porté à la connaissance de ceux-ci quelques jours à l'avance.
Je tiens à vous rappeler ici, Monsieur et cher Collègue, que la Cotisation annuelle de Cinquante francs est payable avant le 15 décembre entre les mains de M. Jules Brivois, Archiviste-Trésorier, 10, rue Montpensier, Palais-Royal (le Mardi, de 2 à 4 heures).
Vous pouvez y faire porter votre cotisation, l'envoyer par lettre chargée, ou bien, - si vous le préférez, - le recouvrement en sera fait par l'administration des Postes, à moins que, toutefois, si vous assistez au dîner du 18 décembre, il vous plaise de payer cette cotisation au Trésorier qui sera présent.
Je vous préviens également à titre officieux que, dans le courant de janvier, vous recevrez une invitation à verser au Trésorier une somme de Cent francs, formant la première moitié au maximum du prix des Publications votées dans l'Assemblée constitutive. Vous recevrez d'ailleurs en temps voulu une lettre à ce sujet.
Agréez, Monsieur et cher Collègue, l'expression de mes sentiments distingués.


Pour le Président :

B.-H. GAUSSERON,
Secrétaire-Adjoint.


[ce bulletin est orné de deux vignettes que nous reproduisons dans cet article - la vignette pour les Bibliophiles contemporains (qui servira également de marque) a été dessinée par Eugène Courboin). Cet imprimé sort également des presses de la maison Quantin à Paris, 7, rue Saint-Benoît.]



Vignette non signée qui orne le premier compte-rendu faisant suite à l'Assemblée
constitutive des Bibliophiles Contemporains (prospectus daté du 27 novembre 1889)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...