lundi 29 juillet 2019

Octave Uzanne à A. Le Breton [5 avril 1894]. A propos des illustrations de Félicien Rops pour son Féminies.


Copie d'écran internet (cette carte est actuellement [29 juillet 2019] en vente sur Ebay)


Paris, ce 5 avril 1894 (*)

Monsieur,
je vous remercie très sincèrement pour votre aimable réponse et pour l'espoir que vous me donnez de me confier l'archéologie à Cythère et "Cour et tribunal à Cythère", car ce sont bien les deux frontispices que je réclamais de votre obligeance.
Vous pouvez m'adresser "dans le plus bref délai" ces deux frontispices dont j'aurai un soin jaloux. Si je les reçois samedi, je pense pouvoir vous les retourner minutieusement mardi prochain.
J'aurai plaisir à vous réserver deux épreuves d'artiste ainsi qu'un exemplaire de luxe du volume qui contiendra ces frontispices.
J'attends donc votre envoi au plus tôt, mon graveur étant dispo pour faire ses retouches sans délai.
Agréez, cher monsieur, mes remerciements et trouvez ici l'expression de ma parfaite considération.

Octave Uzanne


Copie d'écran internet (cette carte est actuellement [29 juillet 2019] en vente sur Ebay)


(*) Pour comprendre ce courrier il faut se référer à notre billet du 4 juin 2012 [lien : http://www.octaveuzanne.com/2012/06/exemplaires-remarquables-feminies-huit.html] qui donnait les détails de publication de l'ouvrage intitulé Féminies et achevé d'imprimer le 15 février 1896. Cette superbe production dirigée de main de maître par Octave Uzanne pour sa Société des Bibliophiles Contemporains. Ce beau volume de format in-8 étroit (26,5 x 17,5 cm) avait été commencé dès mai 1895 et sort des presses de l'Ancienne maison Quantin. Ce livre a été composé pour MM. les Sociétaires de l'Académie des Beaux Livres, Bibliophiles contemporains (alors que cette société n'existe plus en réalité depuis plusieurs mois lorsque ce livre est fini d'imprimer). Le tirage en couleur à "la poupée" des planches gravées d'après Félicien Rops, par Hellé, Fornet et Massé, a été exécuté par F. Maire. Les encadrements de pages ont été gravés d'après les dessins de L. Rudnicki. La couverture de Georges de Feure a été coloriée au patron par Charpentier. Nous donnons à nouveau ici ce qu'écrivait Octave Uzanne à propos des dessins de Félicien Rops : "Il n'est guère d'ouvrage réunissant sous une même couverture divers auteurs indépendants, qui n'ait, pour expliquer son groupement, - sauf la contingence de quelque haute idée générale, - certaine cause charitable, littéraire ou artistique. Celle qui enfanta ce livre se trouve, si l'on peut ainsi s'exprimer, être absolument Ropsique. C'est en effet, au désir de publier, aussi parfaitement reproduits que possible, huit frontispices aquarellés par le maître Félicien Rops, - et qu'un bonne fortune avait mis en leurs mains, - que cédèrent les Bibliophiles Contemporains, fervents admirateurs de l'auteur des Sataniques, lorsque après leur dissolution sociale, ils constatèrent les jolis deniers inemployés qui restaient aux mains du Trésorier. Ces huit frontispices exécutées, de 1872 à 1876 environ, pour un Recueil fameux d'aquarelles de Rops, formé par M. Noilly, et connu sous le nom de : Cent croquis pour réjouir les honnêtes gens, préfaçaient chaque série de dizains de cet Album fantaisiste, dans lequel apparaissait une sorte de "comédie humaine" vue par le côté exclusif des tentations amoureuses et des éternelles convoitises de la chair. L'album des Cent croquis, vendu près de vingt mille francs, au lendemain du décès de M. Noilly, fut divisé, et les curieuses compositions de Rops enrichissent aujourd'hui de nombreuses collections françaises et étrangères. Les huit frontispices, demeurés longtemps en notre possession et cédés par la suite, sous réserve des droits de reproduction, appartiennent aujourd'hui à MM. Le Breton (3), de Rouen ; Vautier, de Maubeuge ; Tricaud, Delafosse et Pellet, de Paris. Ils ont été gravés à l'hélio, puis repris à la pointe sèche, mordus à l'eau-forte, tirés en noir et enfin repiqués, retouchés de nouveau selon les exigences du tirage en taille-douce polychrome, dit à la poupée." Nous possédons la réponse d'Octave Uzanne en date du 7 avril 1894. "Cher monsieur, J'ai reçu ce matin en très bon état les deux frontispices de Rops qui sont actuellement entre les mains du graveur. Vous pouvez avoir toute confiance ; je profiterai de la latitude que vous me donnez de ne point me hâter et vous retournerai ces deux belles pièces soigneusement enveloppées, au début de la semaine prochaine. Avec mes remerciements empressés, croyez, monsieur, à l'expression de mes sentiments les meilleurs. Octave Uzanne 7 Avril 1894." [lien : http://www.octaveuzanne.com/2012/05/octave-uzanne-evoque-le-travail-de.html]. Nous donnons en illustration de ce billet la reproduction des deux dessins de Rops dont il est question ici.


Les deux frontispices par Félicien Rops dont il est question dans le courrier


Bertrand Hugonnard-Roche


Page de titre de Féminies

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...