lundi 1 juillet 2019

Un rendez-vous mystérieux pour Joseph Uzanne en septembre 1898. Qui pouvait bien être Mademoiselle Anne Marie Rousseau domiciliée au 36 Rue Lacroix dans le 17e arrondissement de Paris ?



Recto de la carte postale
écrite autographe par Joseph Uzanne


Voici un petit document qui reste plein de mystère. Essayons de débroussailler un peu cette petite historiette documentaire. Le samedi 24 septembre 1898 Joseph Uzanne (alors âgé de 48 ans) écrit et poste une carte postale à l'attention de Mademoiselle Anne Marie Rousseau domiciliée au 36 rue Lacroix dans le 17e arrondissement à Paris. La carte postale en question est une gravure de Léon Lebègue qui a servi au début de l'année 1898 pour souhaiter les vœux de nouvelle année. La carte est oblitérée au 24 septembre 1898 et sous la gravure on peut lire ces simples mots tracés au crayon : A Jeudi. JU [pour Joseph Uzanne]. Le verso de la carte postale étant exclusivement réservé à l'adresse, le recto ne laissant que peu de place à la littérature ... nous n'en saurons pas plus !

Qui pouvait bien être cette demoiselle Anne Marie Rousseau ? Quel pouvait bien être le genre de rendez-vous auquel Joseph Uzanne fait écho de manière si brève et si mystérieuse ?

Quels Rousseau dans l'entourage connu des frères Uzanne ? Peu d'informations, mais le nom de Rousseau revient tout de même deux fois dans nos données précédemment collectées. Tout d'abord un Jean Anatole Rousseau, propriétaire, âgé de soixante-treize ans, oncle par alliance de Charles Auguste Omer Uzanne, père des deux frères Uzanne, décédé en 1866. Ensuite, un certain Edme Rousseau, notaire royal à Vermenton, marié en 1841 à Antoinette Constance Séguin, une des filles d'Edouard Séguin. Or Marguerite Uzanne, la mère d'Edouard Seguin, était la grand-tante d'Octave et Joseph. Ceci étant dit, rien ne dit que la demoiselle Anne Marie Rousseau ait un quelconque rapport avec ces Rousseau là originaires de l'Yonne et donc de la famille des Uzanne. Qui était-elle donc alors ? Intéressons-nous à son adresse. En 1898 on sait que Joseph Uzanne est depuis plusieurs années le secrétaire particulier et aussi le directeur désormais bien connu des célèbres Figures Contemporaines Mariani. A cette époque donc, Joseph Uzanne habite Boulevard St-Germain. Ce n'est pas tout à côté de la rue Lacroix qui se situe dans le 17e arrondissement près des Batignolles. Angelo Mariani habitait 11 rue Scribe. C'est encore situé assez loin de la rue Lacroix. Les locaux de l'entreprise Mariani était au 41 Boulevard Haussmann. On se rapproche un peu. 30 minutes de marche suffisent à rejoindre la rue Lacroix depuis le Boulevard Haussmann. Que penser de tout ça ? Le mystérieux "A Jeudi" sans précision donnée à sa jeune correspondante, sous-entendu par le Mademoiselle, laisse penser que les deux protagonistes savaient fort bien où se retrouver. On ne sent pas le rendez-vous de travail. D'autant qu'à la vue des courriers écrits par Joseph Uzanne, on a pu juger du ton très solennel du "Monsieur" quand il s'agit de son travail. Même lorsqu'il parle de reliures à faire faire à sa relieuse, il n'est guère de doute sur ses intentions. On sent chez Joseph Uzanne un caractère fort, déterminé et assez froid. Cependant nous savons aussi qu'à cette époque (1895-1900), les années de la quarantaine pour Joseph, ce dernier est assez fêtard, voire dirons-nous "bambocheur" si l'on s'en remet aux quelques sources que nous avons pu consulter. Il fait alors partie de clubs et associations de bons vivants de la capitale et semble en pleine possession de sa "verdeur". Mais, mais, mais ... quand on n'est pas certain, on se tait ! Alors ...

Le "jeudi" en question était donc le jeudi 29 septembre 1898, soit 5 jours plus tard. Où a eu lieu ce rendez-vous ? Que s'est-il passé ce jour-là ? Joseph Uzanne et Anne Marie Rousseau seuls le savent !


Joseph Uzanne vers 1898, à l'âge de 48 ans environ


Disons pour finir, que cette carte nous laisse un peu rêveur. Nous pensons, sans preuve réelles à l'appui, si ce n'est notre "feeling" uzannien (il en faut parfois), que Joseph Uzanne donne ici ce qu'on pourrait appeler un rendez-vous galant. Et que Mademoiselle Anne Marie Rousseau pourrait bien être de ces dulcinées qu'on évite de présenter à belle-maman ! Cela tombe plutôt bien puisque Joseph Uzanne est resté un jeune homme célibataire (non marié) jusqu'à ce qu'il rencontre Marie Adenot et qu'il l'épouse en juin 1916. Sur le tard dirons-nous ... il avait alors 66 ans ! Le lapin avait dû courir la campagne bien avant, j'en gagerais ma casquette de pêche !

Votre avis sur la question ? Nous allons essayer d'en savoir plus sur cette Anne-Marie Rousseau. Nous reviendrons ici quand nous en saurons plus.

Bertrand Hugonnard-Roche



Recto de la carte postale / carte de vœux pour 1898
postée le samedi 24 septembre 1898

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...