samedi 21 juin 2014

Exemplaire Octave Uzanne du Discours du comte de Bussy-Rabutin à ses enfants (1694). Premier ex libris de sa bibliothèque (avant 1882).



Exemplaire Octave Uzanne avec son premier ex libris artisanal (avant 1882).

Collection Bertrand Hugonnard-Roche, 2013


On ne dira que quelques mots concernant cette provenance. Octave Uzanne a côtoyé les écrits de Bussy-Rabutin (1618-1693) lorsqu'il a étudié le XVIIe siècle libertin. Bourguignon comme lui, Uzanne a certainement chiné cet exemplaire chez un bouquiniste des quais entre 1871 et 1881. En effet, en 1882, Aglaüs Bouvenne dessine et grave un nouvel ex libris pour Uzanne (voir le billet concernant les 4 ex libris connus d'Octave Uzanne). Ce premier ex libris, composé des lettres du nom U Z A N N E entremêlées et imprimées en noir, au trait, sur un simple papier jaune, ne se trouve donc que dans les premiers volumes qu'il a acquis. On a trouvé cet ex libris sur un ouvrage accompagné de la date manuscrite 1872 (peut-être a-t-il été employé dès 1871 ? 1870 ? nous ne savons pas). Quoi qu'il en soit, Octave Uzanne a lu Bussy-Rabutin dans le texte et ce dès ces premières années de formation d'homme de lettres averti qu'il voulait être du siècle des Ruelles. Pour l'anecdote, ce volume avait appartenu précédemment à un certain Roger pensionnaire du Collège de Reims (à la fin du XVIIe siècle ou dans le premier quart du XVIIIe d'après quelques notes qu'on peut trouver sur une garde blanche). L'exemplaire est resté jusqu'à aujourd'hui relié dans sa première reliure en veau marbré de l'époque, dos orné des fleurons classiques de la fin du XVIIe siècle, gardes blanches, tranches mouchetées de rouge. Les coins sont usés ainsi que l'extrémité des coiffes, mais l'ensemble reste solide et élégant malgré des ors un peu ternis. La reliure n'a jamais été restaurée. Ce volume n'a pas été catalogué en 1894 et en 1899 lors de la vente de livres de la bibliothèque dOctave Uzanne. Seul le hasard nous a permis de le retrouver dernièrement catalogué chez un libraire parisien du VIe arrondissement, rue Visconti. Amusant d'ailleurs de constater que la rue Visconti se situe presque à mi-chemin entre le 72 de la rue Bonaparte, premier adresse parisienne d'Octavce Uzanne et le 17 Quai Voltaire son adresse entre 1887 et 1904. Ce volume a du voyager entre ces deux adresses avant d'échouer rue Visconti. A moins qu'un plus long périple de l'ai fait voyager bien plus loin pour finalement revenir presque à son point de départ.

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...