vendredi 7 juillet 2017

"[...] pour une fois que je suis à Paris, la dent incisive et l'appétit ouvert, le gibier récalcitre et se dérobe. [...] (3 novembre 1898). Octave Uzanne a un ami chasseur originaire de Bressuire (Deux-Sèvres).

Carte-Lettre autographe d'Octave Uzanne à un ami [chasseur ?] resté non identifié. Carte-Lettre a en-tête de l'adresse du 17, Quai Voltaire à Paris et datée du 3 novembre 1898. Marque gravée par Félicien Rops aux initiales d'Octave Uzanne (Daphnée).

Coll. B.H-R.
Texte intégral :

[17, Quai Voltaire. Paris, ce] 3 novembre 1898

Cher monsieur et ami (*),
un employé du chemin de fer vient de venir m'aviser qu'un colis, à mon nom, venant de Bressuire, n'avait pas été retrouvé.
Comme je suis assuré qu'il s'agit d'une généreuse attention de votre part, je m'empresse de vous écrire pour vous remercier de l'envoi non reçu, et aussi pour vous avertir de l'objet égaré ; sans doute un produit de votre chasse.
Croyez-vous que je n'ai pas de veine avec vos aimables envois ; pour une fois que je suis à Paris, la dente incisive et l'appétit ouvert, le gibier récalcitre et se dérobe.
Une bonne poignée de main et bien à vous
Octave Uzanne

(*) Nous n'avons pas retrouvé de qui il pouvait bien s'agir ici. Un homme, visiblement chasseur, habitant à Bressuire. Deux hypothèses plausibles s'offrent pourtant à nous à l'étude de la liste des membres de la Société des Bibliophiles contemporains fondée fin 1889. Nous trouvons en effet au sein de cette liste deux personnes originaires de Bressuire (Deux-Sèvres) : Monsieur Alfred Barion, admis comme nouveau membre dans le courant de l'année 1891. Monsieur Henri Thuile, chef de district aux chemins de fer de l’Etat, rue Barbotin, faisant partie des membres fondateurs de ladite société de bibliophiles. Lequel de ces deux hommes était chasseur ?

Bertrand Hugonnard-Roche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...