jeudi 29 décembre 2016

Octave Uzanne à propos de la nouvelle vente Ambroise Firmin-Didot (troisième partie, 1881).


« Et maintenant, ô bibliophiles, macti nummis estote ! Les enchères sont ouvertes, le combat commence, Il s’agit de forcer la victoire qui, en cette occasion comme en tant d’autres, cèdera aux plus gros bataillons, c’est-à-dire aux plus gros sacs d’écus. »

Octave Uzanne sous le pseudonyme de Spectator
dans Le Livre, Bibliographie rétrospective, p. 169


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...